mardi 30 novembre 2010

Collègues de collège

Une chose que je dois préciser
à propos du collège
c'est qu'on a des collègues
plus nombreux
et sensiblement différents du primaire.
Mais des collègues quand même.
On va passer sur ceux qui
35 ans après la réforme Haby
continuent d'enseigner comme s'ils avaient devant eux l'élite du pays
(même des jeunes qui n'ont pas connu cette époque)
se demandent pourquoi c'est l'enfer dans leur classe question comportement
et croient résoudre le problème en jetant dehors ceux qui ne font pas l'affaire.
Non
je voudrais parler ici des collègues professionnels et par là-même sympathiques
qui changent la vie de leurs élèves
et la tienne
par la même occasion.
Que soit ici rendu hommage à l'équipe EPS de mon établissement, celle avec laquelle il n'y a jamais de problème, mais que des solutions...
Qui partage les salles qu'elle a réservées, qui te prête son matériel, te confie ses clés, répond tout de suite à tes petits mots, te gratifie d'un sourire chaque fois que l'un d'eux te croise.
Je rajoute aujourd'hui à ma liste le prof de techno
qui me voit dans la détresse
rapport à mon netbook qui ne trouve plus son système d'exploitation
et à la hotline de ces chiens de chez Carrefour
qui m'a expliqué bien gentiment que je n'avais qu'à me démerder et acheter un lecteur externe pour utiliser le DVD de restauration (ce connard de hotliner psychotique de 30 ans mon cadet, autant dire même pas fini, s'étant permis d'ajouter sur un ton peu amène : "c'est incroyable comme les gens aujourd'hui ne sont pas autonomes" parce que je lui avais fait remarquer que j'avais acheté l'ordi en août et qu'il était donc sous garantie, même en ce qui concerne le système d'exploitation puisqu'il est préinstallé, du droit de la consommation on ne peut plus ras des pâquerettes)
Enfin bref
je discute de la chose avec quelqu'un
et là
le prof de techno me dit "on en a un en salle de cours".
Mieux,
il va me le chercher.
Tout de suite.
Je n'aurai qu'à le remettre dans son casier.
Trop cool.
----------------------------
Edit : quand sur le netbook s'affiche le message "Boot MNGR is missing, press ctrl+alt+del", que tu presses et que ça ne reboote rien du tout,
déjà
tu es bien content d'avoir TOUT sur ta clé USB.
Ensuite, sache qu'il existe une solution qui n'exige pas de lecteur de DVD, mais il faut avoir prévu le truc avant, c'est-à-dire, grâce à ton poste fixe, avoir mis le contenu de ton DVD sur une clé USB.
le truc c'est que le DVD pèse 5,48 giga, il faut donc une clé de capacité suffisante (au lieu des 4G annoncés dans le didacticiel ci-dessous) .
Aussi, tu ne peux pas transférer directement le DVD sur la clé, il faut d'abord créer un ISO du DVD (une image), avec un logiciel approprié, par exemple ça : Okoker
Mais c'est assez facile, et je vais le faire de ce pas, in case of que le prof de techno soit en arrêt de maladie la prochaine fois que ça se produira.
Les explications techniques là :
Créer une clé USB d'installation

lundi 29 novembre 2010

On n'est pas des "gogols"

Oui c'est pas top élégant
mais c'est ce que me disent mes élèves de la classe relais
tout le temps :
on n'est pas des gogols !
Très troublés qu'ils sont que ce soit une maîtresse d'école qui leur fasse classe, alors qu'ils sont au collège.
Et en effet, ils sont bien loin d'avoir une case de vide
au contraire même
ce qui me fait penser, bien souvent, que, s'ils étaient moins intelligents, ils souffriraient moins.

Mais aujourd'hui
j'ai eu un choc : ils vont au CDI avec la consigne de trouver les dates des événements qui marquent le passage d'une époque historique à l'autre et là
- chute de l'empire romain d'occident : - 500
- découverte de l'Amérique : 1500
- et le meilleur : la Révolution française : 1800
oui m'sieurs-dames, vous avez bien lu.
Je m'informe : où avez vous trouvé ça ?
Ben dans des livres d'histoire, des manuels de collège ...quand je pense que je leur interdis de chercher sur internet -dont ils raffolent- ..;
Marie, l'assistante d'éducation, confirme.
Et là, je comprends : les dates sont arrondies, oui, pour que ce soit plus facile à apprendre ! Plus facile, mais faux en même temps.
Surtout qu'en général, on ne se prive pas de truffer le cours de dates nombreuses et inutiles, qui les perdent au lieu de les aider à se repérer.
J'en tombe à la renverse : si c'est pas les prendre pour des "gogols" ça ... penser qu'ils ne sont pas capables de retenir les 4 dates importantes de l'humanité.
Ah le collège ! Décidément, je ne m'en lasse pas ...

samedi 27 novembre 2010

Femmes au bord de la crise de nerf

En ce moment,
pour mon mémoire de capa-sh
je lis ça :
Tous en même temps, oui, komdab.
Juste que, quand même, il me faut un délai, vu l'état de loque dans lequel je rentre le soir, et, du coup
j'ai besoin d'une petite prolongation.
J'arrive au bout du bout dudit délai
alors aujourd'hui
je vais faire la palabre à la médiathèque, et je tombe sur un monsieur et une dame tout droit sortis de la série Bonhomme de Roger Headgraves.
Moi : "Je voudrais rendre ces livres et les réemprunter tout de suite, s'ils ne sont pas réservés (franchement ça m'étonnerait, on voit bien qu'ils n'avaient jamais été ouverts ...), s'il vous plaît."
Elle : "Vous les avez déjà prolongés ?"
Moi : "Oui"
Elle : "Alors ce n'est PAS POSSIBLE !"
Moi : "Ben, si je les rends et que je les reprends dans le rayon c'est possible ?"
Elle : "Oui, mais vous N'AVEZ PAS LE DROIT !"
Lui : "Hum, donnez-les moi, je m'en occupe ..."
Elle : "Mais ce n'est pas possible, vous DEVEZ les reposer et revenir les réemprunter mardi ..."
Moi : "Franchement madame, vous vous rendez compte de ce que vous êtes en train de me dire ? ça n'a absolument aucun sens !"
Lui : .... il est en train de faire le retour puis l'emprunt ...
Elle : "Oui, mais c'est comme ça, faut pas chercher à comprendre ..."
Moi : "Ah ben non justement, moi j'ai besoin d'un peu de sens quand même".
Lui : ... il me tend les livres avec un sourire ...
Et là
elle me porte l'estocade.
Indirectement.
Une jeune fille s'approche : "Vous avez un stylo s'il vous plaît ?" Moi, j'ai déjà la main dans mon sac, Lui, il lui tend le sien, et Elle, elle répond :"Non".
Of course.
Heureusement qu'on les met ensemble au même service, ça fait une moyenne.
Mais surtout,
toute une journée à dire non, les deux mains posées sur le bureau, sans jamais rendre service à personne, ça doit être super chiant.

vendredi 26 novembre 2010

Exit

La porte de sortie des mecs : "Mais je t'assure, c'est mieux pour TOI ..."
Les femmes, elles, disent : "J'ai le droit d'être heureuse."
C'est pas gagné.

jeudi 25 novembre 2010

La fleur des Noëls

Voilà,
ça y est,
il sort le 27 novembre.
Le CD des chants de Noël de la Chavannée.

On peut l'acheter bien sûr.
Mais aussi, on peut venir aux concerts :
- ce dimanche 28 novembre, à 16h,  à Neuvy (03) ;
- samedi 4 décembre à 20h30, en l'église St Genès des Carmes de Clermont Ferrand (63) ;
- samedi 11 décembre, à 15h30, église St Blaise de Vichy (03) ;
- dimanche 12 décembre à 17h00, Ourouer les Bourdelins (18) ;
- samedi 18 décembre à 20h30, à St Léopardin d'Argy (18), ce sera aussi le jour du repas de Noël des Chavans.

L'ambiance, c'est comme ça :

Potiche

J'ai vu ça.
Trop marrant.
Mais ça ne doit pas être une création.
Je crois que ça vient d'une pièce de théâtre jouée par Jacqueline Maillan.
La gaine et le lifting de Catherine Deneuve la rendent encore plus drôle.
Depardieu est toujours aussi laid.  Mais ça gâche pas le propos.
C'est hyper kitsch (ça se passe fin des années 70..., début de la libération de tout : les femmes, les homos ...) mais avec des répliques tordantes, et des inférences cousues de fil blanc.

Bonne soirée au final.

Trouver sa voix

Cet été,
pas de festival.
Juste,
trouver sa voie.

No et moi

La semaine dernière, j'ai vu ce film, tiré d'un ouvrage de Delphine de Vigan.
Déjà, c'est un film de Zabou Breitman, qui ne se rate jamais ...
Lou Bertignac (non, pas la fille de ...) 13 ans, en seconde, rencontre No, une jeune SDF.
En entrant dans la vie de Lou, No lui fait un cadeau formidable, à elle, mais aussi à sa famille, endeuillée par la perte d'un bébé dont la maman ne s'est jamais remise.
Je ne raconterai pas ici le film, qu'il vaut mieux aller voir. Mais j'ai été touchée comme rarement. Le parallèle entre la visite de No à sa mère, et le retour de Lou chez la sienne est juste évident.
Tous les jours il faudrait se rappeler de cela : le tirage au sort qui fait qu'on naît dans une famille plutôt qu'une autre, l'inégalité des chances. Tout ce qui justifie que soit donné plus, à ceux qui ont moins, sans saccager leur dignité.

jeudi 18 novembre 2010

Les fantaisies de Sarkozy

Mardi 23 novembre :
17h30 devant la préfecture de Guéret =
pas besoin de faire grève, c'est après le boulot ...

Alors, une chanson spéciale manif
qui plaît beaucoup par chez nous
[c'est une adaptation d'une création originale de Daniel Loddo
de la Talvera "Lo fantasti"
que j'ai bricolée
il ne m'en voudra pas (je vous recommande d'ailleurs TOUS leurs CD, et notamment ceux pour enfants)
leur site c'est par là : La talvera]


video

Ieu crainti pas las fantasias
de Sarkozy que me faraï ?
Me truffi de ses mascarias
Emb mon pal lo faire dansar

je ne crains pas les fantaisies
de Sarkozy qu'est-ce qu'il me f'ra
Je me moque de ses p'tites manies
mais j'adhère à un syndicat

1. L'autre jour par la fenêtre
d'une petite maison
j'aperçois un pauvre maître
qui repassait ses leçons
Il me dit : "dans mon école
il n'y a plus un seul enfant,
c'est Sarkozy qui bricole
qui fait construire une prison !"

Repic/refrain
E sauti sul la petrolata
m'encamini d'aquel laz
e al son de ma gauleta
te fa dansar Nicolas

Et aujourd'hui
je manifeste
je n'veux pas baisser les bras
je n'suis pas une lavette
j'veux voir danser Nicolas

Ieu crainti pas las fantasias
de Sarkozy que me faraï ?
Me truffi de ses mascarias
Emb mon pal lo faire dansar


je ne crains pas les fantaisies 
de Sarkozy qu'est-ce qu'il me f'ra
Je me moque de ses p'tites manies
mais j'adhère à un syndicat

2. Un soir près de l'hôpital
je rencontre une infirmière
qui n'avait pas le moral
qui était vraiment amère
Elle me dit : "tend bien l'oreille,
 Sarkozy vient de passer,
de Roubaix jusqu'à Marseille,
Il va tout démanteler".

Repic/refrain 
3.  A la maison de retraite
je rencontre un petit vieux
qui avait pas payé ses traites
qui travaillait de son mieux
Il me dit ne sois pas bête
prend pas de fonds de pension
les assureurs m'ont fait ma fête
Sarkozy m'a pris pour un con

Repic/refrain
les photos viennent d'internet , la lettre ouverte de là : ballajack


Puis
tant qu'on y est
je mets celle-là :

Mamy tacle sarkozy!! drole mais vrai!!
envoyé par GAD69. - Un accés privé avec plus de vidéos sexy.

lundi 15 novembre 2010

A Fillon, Fillon et demi


Aaaaaaaaaaalors, on a changé de gouvernement !
Où ça ? Je vois pas ...
Si, si, regarde bien, on a changé.
C'est le même, en couleurs.
Oups ! Non, pas en couleur : on a viré la noire, l'arabe, et le bon docteur bo-bo.
Quand même, un repris de justesse, Alain Juppé. A la Défense. Trop marrant, pour quelqu'un qui -en son temps- en avait largement bénéficié des droits de la défense, sauf que ça ne l'avait pas empêché d'être condamné. Mais si, vous savez bien, le truc des emplois fictifs de la ville de Paris, là, ben c'est lui qui avait trinqué. Il en avait même été inéligible un temps.
Bah, un ministre n'est pas obligé d'être un élu, et puis de toute façon, il a purgé sa peine (au Canada).
Bref, il a payé sa dette à la société, je vais en discuter avec mes élèves de la maison d'arrêt, parce que bon, si c'est pas un bel exemple de réinsertion ça ... que je sois... non, que je sois pas finalement. J'aime mieux.

Moi, ce que je vois de positif dans tout ça, c'est que là, on saisit bien comme notre président fait à cœur, n'est qu'un fantoche, une potiche, un brasseur de vent, et pas du tout l'homme fort (et donc providentiel) que tout Français qui se respecte se doit d'appeler de ses vœux. Après avoir écopé de Louis XIV, Napoléon, et De Gaulle, la grandeur de la France n'a qu'à bien se tenir : on n'a pas encore inventé la talonnette qui rend crédible.
Si je dis ça c'est que si notre hyper-méga-président, tout d'agitation, de tics et de jeux de mots pourris à deux balles (le pléonasme c'est exprès, NDLR) a pu s'amuser un peu les dernières semaines à imaginer un gouvernement qui décoiffe, il a vite été remis dans les clous par son parti, l'UMP. Celui avec lequel tout est possible (surtout le pire) vous voyez ?
Et pourquoi donc ? Ben, c'est que c'est pas fini. Cette France d'en-haut, qui prend ses décisions entre deux petits plats et un grand cru, bien entre soi, ne cesse de nous balancer à la gueule que dans une démocratie c'est pas au peuple de contester les lois votées par les élus. Et j'en connais que ça trouble. Des gens très bien même. Juste, elle oublie de dire, cette crème de la crème de l'élite, qu'elle s'en tamponne le coquillard de la démocratie, vu qu'elle nous impose sans coup férir la volonté des grands lobbys économiques, et notamment celui de la bancassurance.
Or, et je m'en vais vous le démontrer dans un prochain post, le travail n'est pas fini.
Du coup, c'était pas le moment d'aller se traîner des boulets avec des ministres qui auraient eu la langue trop bien pendue, voire même un genre de conscience émergeant entre deux anisettes.
C'est dire qu'après la claque des retraites, les Français, je veux dire ceux qui n'ont pas encore serré la ceinture jusqu'au dernier cran, auraient fameusement intérêt à éviter de tendre l'autre joue.
Ministrables sinistrés, sinistre ministère


PS. J'ai pris la photo sur le net, mais je pense qu'elle vient de l'AFP.

dimanche 14 novembre 2010

jeudi 11 novembre 2010

vendredi 5 novembre 2010

Friday wear


Pour aller danser
c'est pas ce soir
mais demain
salle Tibord du Chalard
à Felletin (23)
Et puis je vous mets une version plus récente
vu que le Zachary il a vieilli
évidemment
(mais il ne fait toujours pas mal aux yeux)
il a toujours son accent cajun sexy
mais il a un peu modifié son interprétation
et puis
j'aime bien Isabelle Boulay

jeudi 4 novembre 2010

Repris de justesse


Rencontre avec Yazid Kherfi
envoyé par MiseAuPoint. - L'actualité du moment en vidéo.

Il est venu à Guéret pour une journée sur la prévention de la délinquance.
Un type bien, réaliste, mais qui nous dit que tout est possible : le pire et le meilleur.
J'aime son discours, l'importance du regard qu'on porte sur les jeunes, l'empathie, que tous les adultes sont porteurs d'espoir.
Il a écrit un livre, qui s'appelle "repris de justesse".

Be aware ou la psychiatrie pour les nuls

Quelle est la différence entre psychose et névrose ?
Anne-Lyse -camarade de capa sh et bijoutière à ses heures perdues - m'a expliqué que le névrosé c'est celui qui sait que 2 + 2 font 4, et qui en est très contrarié.
Alors que le psychotique lui, non seulement pense que 2 + 2 font 5, mais ça ne lui pose aucun problème.
Bon moi je dis que, quand même, si le 5 lui parle et lui révèle que Pythagore veut le tuer, ça peut faire souci.
Et puis aussi
ceux qui sont "aware" on les met où ?

         
   
        Video de kadium   

Tant qu'on y est
je vous envoie des ondes (des bonnes de love hein, pas de hate) et j'en profite pour vous donner un petit conseil healthy : mangez des pommes, c'est bourré de pectine, (c'est prouvé par les plus grands scientists) et donc toutes les conneries qu'on raconte sur Adam & Eve c'est absolutely pas possible.
La preuve :


Bon
si vous avez un coup de mou
be react
soyez aware
et écoutez les conseils de l'ami Jean-Claude
qui
si vous êtes très attentifs (et surtout aware donc)
ne dit pas que des conneries
(par contre préparez vos mouchoirs, et plus si affinités ...)

         
   
        Video de kadium   

La pensée (profonde) du jour

Des fois
faut être carrée
pour que ça tourne rond.

Resting our head on the sea bed