dimanche 19 mai 2019

En mode pas trop de déchets

Effet de mode probablement, mais aussi vrai et profond désir de faire ma part de colibri, et de vivre simplement, je m'engage progressivement dans un petit défi : produire moins de déchets.
Il me semble que juste recycler, donner, ça ne suffit pas.
Il faut aussi acheter moins et avec réflexion.

Je vous reparlerai de mes produits ménagers, la fabrication de ma lessive, mon produit vaisselle... grâce auxquels je fais en plus de sérieuses économies.


Au quotidien j'ai changé, progressivement, un tas de petites habitudes.
Par exemple, un jour j'ai trouvé un lot de mouchoirs en tissus, pour 5 euros, chez Emmaüs.
J'ai repensé à mon père, qui en préparait toujours un le soir pour le lendemain, soigneusement plié, avec un trait d'eau de Cologne à la lavande dessus.
Et j'ai acheté le paquet.
J'ai trié les plus usés pour mon projet "lingettes WC" (je vous en reparlerai aussi...).
Et j'ai ce petit plaisir quotidien du mouchoir propre qui me fait penser à mon père.






Une autre fois, j'ai contribué à une vente de trucs dans un catalogue pour la coop de l'école, en investissant dans des sacs en tissus pour les courses, le pain... 3 euros les 5.
Et bien sûr je réutilise les bocaux vides comme contenant pour le vrac.
Asteure que je vis seule, sans les boys, et en rase campagne, je m'approvisionne au marché, dans des magasins bio locaux, et un peu à la moyenne surface sur ma route.
De plus en plus de vrac (ils tarent les bocaux à ta demande), et les légumes déposés le vendredi par un maraîcher qui vit à 7 km de chez moi.

Un autre petit réflexe assez simple : celui de la réparation.
Sur ce point je mesure ma chance de vivre près d'une petite ville de province, où il y a tout, mais sans stress... par exemple le cordonnier qui a réparé mes bottes chéries, en les refermant et les renforçant avec une petite pièce de la même couleur. 
Il a aussi recousu la housse vendue avec une guitare récupérée .... encore chez Emmaüs, qui était déguenillée sur toute la longueur.
J'ai payé 20 euros pour le tout, c'est-à-dire pour mes bottes qui ont fini leur deuxième hiver (et en feront un troisième, voire plus si affinité), ainsi qu'une housse qu'il ne me sera pas nécessaire de remplacer.




Une dernière petite chose pour aujourd'hui : 
les tawashis. 
On trouve sur le net tous les tutos possibles pour fabriquer ces "éponges" d'origine japonaises,
avec de vieux collants, chaussettes, T-shirt.
J'aimais bien l'idée, je trouvais ça joli, je me suis lancée sur un "métier" fabriqué par le fils d'une copine.
En une soirée, j'en ai produit assez pour ...pfff... longtemps.
En revanche, à l'usage, je suis un peu dubitative.
Ça nettoie pas mal oui, mais c'est épais et lourd dès que c'est mouillé (ce qui est le plan...).
Cela dépend certainement des matériaux utilisés.
Mais je m'en sers, et pour l'instant je n'ai pas racheté d'éponge (je n'ai pas non plus jeté les miennes, que je passe au lave-linge de toute façon).




Il n'y a pas que l'intérêt collectif derrière cette démarche, même si je suis convaincue que ce sont les gestes de chacun et de chaque jour qui changent vraiment le monde.
Mais c'est aussi que ça me libère du temps déjà :  acheter, entasser, puis ranger, puis acheter encore des meubles pour ranger, entretenir... en passant devant une zone commerciale hier, je me suis dit que ça fait des lustres que je n'ai pas mis les pieds sur un de ces parkings. Moins de corvée de poubelle aussi...
Il y a quelques semaines j'ai dû faire des courses dans un hyper marché. Ça m'a pris des plombes, il y avait trop de choses et pas rangées dans ma logique à moi...

Surtout ça me libère de l'argent : forcément, je dépense moins. Ce qui contribue aussi à la construction de mon projet personnel, à savoir, travailler moins, voire plus du tout...

6 commentaires:

Barbara a dit…

bravo !
ici aussi plein de petits gestes
de plus en plus sûrement pas assez mais
des choses qui sont devenues des reflexes

d'autres à améliorer encore mais bon ch sa part un peu déjà non ;) ?

beaucoup de tri de compostage
après pas trop les réseaux ici
mais le village très très actif dans ce domaine
enormément de choses mises en place avec l'aide et le soutien de la municipalité (trop :( de ne pouvoir y participer surtout ces dernières semaines)
par ex reprise d'un marché solidaire cette semaine alors en amont préparation de sacs recyclables et avec des draps récoltés, assiettes couverts etc objectif 0déchets au marché contenants vrac etc
et pour la dernière fête du village le repas prévus a été servi dans des plateau métal style restauration hôpital pour éviter le plastique donc récupération et lavage par la mairie top

bisous j'essaierai de détailler un autre jour

pour les éponges j'ai vu aussi la version avec les filets d'agrumes
'jai essayé d'ailleurs
à bientôt impossible écrire plus en attendant bonne semaine

Brigitte a dit…

Le bicarbonate je l'achète en boîte carton d'un kilo,ça coûte moins cher🙂 J'utilise aussi le vinaigre blanc que je mélange avec de l'eau dans un vaporisateur et quelques gouttes d'huile essentielle de citron, je m'en sers pour nettoyer la cuisine, les toilettes et la salle de bains avec un torchon en microfibre( différent pour chaque pièce évidemment 😅). Pour les vitres et les miroirs j'utilise de vieux draps que je trouve chez Emmaus, le linge ancien essuie super bien, avec un pschitt de vinaigre j'ai des vitres tip-top! J'aime bien l'alcool ménager à la pomme verte, quelques gouttes dans le seau rempli d'eau c'est super pour le carrelage.Ah et j'allais oublier de vous parler d'un produit que j'adore,à savoir la pierre blanche, la meilleure et la moins chère se trouve à lidl sinon celle de Leclerc n'est pas mal non plus. J'ai remplacé depuis longtemps tous les gels douches et savons liquides par du savon de Marseille que j'achète chez Alepia.

Coline a dit…

On est sur la même longueur d'onde et ça fait du bien. Parce que forcément on est de plus en plus à vivre comme ça, et donc ça doit faire bouger les lignes. La preuve c'est l'apparition de nouveaux "produits" genre vinaigre blanc ou bicarbonate au prix du café....il s'agit pour les chimiquiers de reprendre des parts de marché.
Le bicarbonate je l'achète en vrac pour diminuer les emballages.

Barbara a dit…

pas possible de détailler ce matin non plus
:(


mais je confirme pour le bicarbonate et le vinaigre ( moi pas en vrac y a pas et bizarrement moins cher en pot qu'en carton mais au rayon alimentaire en effet pas le super cher au rayon bricolage
une fois par semaine 1 verre vinaigre + du bicarnonate (en fait je fais au pif)dans les différentes canalisations et rinçage eau bouillante après une demi heure
top (id pour les WC) aussi

pour les vitres même remarque sauf que depuis cet hiver suite au recommandation d'une amie j'ai découvert le "brille -tout"

https://www.tendances-emma.fr/home/154-brill-tout.html

et je n' y croyais pas mais si miraculeux (et rien d'autre que de l'eau )
bon mon soucis c'est plus que comme couchée 23h sur 24 le ménage comme tout euh c'est mini mini (et ça me mine)

mais pour le brille tout j'ai quand même testé quand reçu et en 1/4h toutes vitres véranda faites sans effort ::
étonnant

à plus tard pfff
je confirme la pierre blanche c'est bien aussi
mais je l'ai payée assez cher
à côté de ça ça dure longtemps

il me reste quand même des anciens produits (j'en avais trop et j'en ai gagné!!!- je les utilise un peu
après j'en racheterai pas


après y a quand même des choses que j'utilise j'avoue (lingettes etc ) / car pratique selon lieu et puis / mon état actuel

Barbara a dit…

brille tout clic

DoMi a dit…

J'y songeais depuis un moment : je me suis tricoté quelques tawashi en sisal pas plus tard qu'hier (http://www.meliecoop.fr/2017/08/01/tuto-gratounette/#comments). L'effet "gratounette" est bien là. Et j'ai un métier à tisser en préparation pour des lavettes.
Concernant les produits d'entretien j'avais tenté il y a quelques années (Raffa animait encore son blogue, "Le Grand Ménage") la crème à récurer et la lessive maison mais n'avais pas trouvé le résultat convaincant, j'en étais donc revenue aux produits du commerce. En parcourant les diverses recettes mises en ligne l'ai l'impression qu'elles se sont améliorées, je recommencerai peut-être à l'occasion.
J'ai tenté le shampoing solide et la classique savonnette pour la douche mais ça a fait un four chez moi, je suis donc retournée au classique (grand) flacon de shampooing-douche. Je pense essayer déo et dentifrice solides prochainement.
Cela dit, je n'ai pas trop mauvaise conscience, n'ayant jamais employé que peu de différentes sortes de produits (aussi bien pour l'entretien que l'hygiène, et écolos dès que cela a été possible), et utilisant vinaigre d'alcool et bicarbonate de longue date :-)
Je t'embrasse !