mardi 6 février 2018

Fais-moi un signe #11 Un jour après l'autre

Les jours passent.
Pas trop vite.
Pas trop lentement.
C'est un peu dommage de partir maintenant que ça roule.


L'immersion est moribonde dans ce village.
Je ne serai probablement pas remplacée.
C'est dommage, je laisse beaucoup plus d'outils que je n'en avais trouvé.

Par contre, je rentrerai avec beaucoup d'idées, pour la gestion de la classe, les cours de sciences, d'histoire géo.
J'ai plus que jamais l'envie d'être en retraite, de faire ce que je veux quand je veux.
mais le temps qu'il me reste à enseigner, je crois que cette expatriation lui aura redonné de l'élan.
Si j'avais la chance de retrouver un poste auprès des non francophones, 
je me figure assez bien ce que je ferais différemment,
à l'issue de ces trois années à jouer les équilibristes.

En attendant, je continue de découvrir comment les jeunes ici apprennent à être à l'aise dans les cérémonies officielles, à serrer des mains, à recevoir des récompenses, à s'impliquer...
à se sentir américain ...


Pis surtout, à la fin de cette semaine, j'ai pris mon vendredi.
En Louisiane ce sont les fêtes de Mardi Gras, 



 mais je m'envole pour New-York,
où c'est l'hiver glacial,
mais aussi bientôt la Saint Valentin,
que justement cette année,
je passerai dans des bras qui m'attendent...
Dix jours de parenthèse,
avec celui qui n'a pas hésité une seconde à prendre un billet pour me rejoindre...
Décidément cette année n'est qu'une suite de surprises.

Il y a juste un an, je comprenais que mon date n'était guère fiable, et ça m'avait fait beaucoup de chagrin.
Pourtant ça s'est un peu étiré...
L'été dernier vient lui aussi de refaire surface, une émission de radio dans laquelle j'avais été interviewée.
Clic là
C'est étrange.
C'était le gros malaise avec l'homme des bois, et, au détour d'une allée, je croisais juste le regard de mon accordéoniste...
Je ne savais pas que tout allait s'emballer ....
La croisée des chemins...