lundi 7 novembre 2011

Chaussures à mon pied

Il y a des jours où
même avec le maquillage le plus nude possible
tout en transparence et en beige rosé
on a l'air maquillée comme une voiture volée
tant la fatigue et le stress s'agrippent aux rides comme Chevènement à la présidentielle.
Il y a des jours où
on a juste l'air d'un boudin habillé en chif-tir
après pourtant deux heures de vaines investigations placardesques.

Et puis,
il y a ces fringues qui
immanquablement
te donnent juste l'assurance qu'il faut
pour
quand tu croises ce type qui d'habitude ne te dit jamais bonjour
le sentir se rapetisser au fond de son caleçon tellement tu l'impressionnes.
Le pull en cachemire orange qui sublime la tunique la plus mémère,
le T-shirt chemisier blanc qui dévoile juste ce qu'il faut de la naissance des seins
et donne à la veste noire un air d'évidence
les talons qui te grandissent sans te donner l'air d'un légume monté.
Bref, il y a un fond minimum de fringues à posséder pour ne pas se rabattre plus que de raison
sur la nourriture régressive
celle qui reste dix minutes dans la bouche et dix ans sur les fesses.
Moi,
j'avais déjà la paire de boots Coline pour André, que je regrette amèrement de ne pas avoir achetée en bleu et en marron à sa sortie.
Shoppées en solde au retour du festival de Rodez l'an dernier, elle vont avec tout, et je les aime tellement d'amour que j'ai limite attendu l'automne avec impatience pour pouvoir les reporter.

Cette année, j'ai en plus des bottes de fille pas cavalières, qui font la cheville divine et le mollet galbé.
Oui, à un moment, faut décider d'arrêter de s'habiller en sac,
vu que les sacs n'attirent pas les mecs, alors que les filles si (la plupart du temps).
Et samedi donc, j'ai fait l'expérience de me balader sur le petit talon mutin qui les sublime,
avec une assurance que j'aimerais avoir plus souvent,
et qui tient, d'après moi
davantage à la cambrure appropriée de la voute plantaire
qu'à la hauteur réelle,
un genre de message subliminal distillant subtilement toutes sortes de promesses quant aux autres cambrures dont nous dote mère nature.

5 commentaires:

Barbara a dit…

coucou lien inactif je repasse dès que possible

la grenouille a dit…

alors, il faut que je prenne des cours d'urgence !
il me faut un coach !

Pimj a dit…

un cours de groupe ?
j'ai besoin aussi :D

Coline a dit…

prochaine rencontre DE : fashion attitude coaching ?
on commence par la lingerie, of course

la grenouille a dit…

va falloir trouver un sponsor alors !