dimanche 18 novembre 2012

Ni pour, ni contre, bien au contraire

Ce matin
mes fils m'ont demandé si je suis pour ou contre le mariage gay.
Franchement
je n'en ai rien à foutre.
Mon point de vue est assez pragmatique :
les couples de même sexe existent
et ils sont de plus en plus nombreux à avoir des enfants.
La question n'est donc plus de savoir si c'est bien ou mal.
C'est une réalité, et il faut que la loi en tienne compte,
surtout dans l'éventualité où le parent biologique disparaît
et que l'autre risque de ne plus avoir le droit de finir de l'élever.
Point barre.
Comme toujours, c'est la réalité sociale qui devance l'action législative.
Comme pour la contraception, comme pour l'IVG.
Chaque fois qu'il y a eu une loi de ce type
les oiseaux de mauvais augure ont prédit bien du malheur et l'amplification des phénomènes.

Maintenant
je me fais deux réflexions :
la première c'est que si vraiment les mœurs sexuelles étaient héréditaires -la vieille crainte de créer une génération de gays -, il n'y aurait que des hétéros. Ben oui, les homos sont jusqu'à maintenant quasiment tous enfants d'hétéro non ?
la deuxième c'est que je m'interroge sur la question de la fondation d'une famille par des homos, alors qu'on ne se pose jamais la question pour les hétéros. Franchement, depuis dix ans que j'enseigne, j'en ai vu passer des familles J't'embrouille et des lignées de Tuyaux de poêle, où les enfants ne sont pas forcément désirés, élevés à la va comme je te pousse, négligés, maltraités, voire tripotés en vertu du droit de cuissage des papas sur les petites filles.
Et ça, franchement, la violence intrafamiliale, les parents pas finis, ou dans un autre registre les familles à non-dit plus lourds que des chaînes de galériens, ça m'inquiète largement plus que de savoir comment sera élevé un enfant avec deux papas ou deux mamans.

Eux, au moins, on ne risque pas de leur faire croire des conneries sur leur origine
et si en plus ça permet de faire adopter un peu plus de gamins qui n'ont pas tiré la chance
pourquoi ça ne serait pas tant mieux ?



Mecano - Une Femme Avec Une Femme par cavapanon

3 commentaires:

Laurent Bohu a dit…

J'aime beaucoup ce billet.

c'est vrai qu'on mélange deux choses qui n'ont rien a voir, les orientations sexuelles et la capacité a être parents.

si on posait le question dans l'autre sens, nombre d'Eteros se verraient retirer le droit d'être parents.

Tréma a dit…

on nous bassine avec le fait qu'un enfant DOIT être élévé par un homme et une femme sinon il va mal tourner et gna gna gna ....

les familles monoparentales vont se voir retirer la garde de leur enfants bientôt !

j'ai l'impression que les ados sont moins réticents au mariage gay ; ou du moins ils en parlent et se sentent concernés.

Coline a dit…

si ça se trouve
je vais être obligée de me remarier avec le père de mes enfants
les familles monoparentales aussi
c'est mal apparemment
on devrait interdire la mort aussi
être veuve
ça doit pas être trop bien vu non plus