mardi 15 avril 2014

C'est pas encore la lutte des classes ... Hélas ! #1

Source AFP
" Le président du Medef, Pierre Gattaz, s'est prononcé ce mardi pour l'instauration à titre "temporaire" d'un salaire "transitoire" inférieur au Smic, pour permettre aux jeunes, notamment, d'entrer sur le marché du travail, une proposition jugée "indécente" par FO.
"Le niveau élevé du Smic est une marche d'escalier à franchir en France" pour trouver du travail, a souligné le patron des patrons, lors de son point de presse mensuel.
Selon lui, une solution consisterait à "avoir temporairement un système permettant la première année" pour "un jeune ou quelqu'un qui ne trouve pas de travail, de rentrer dans l'entreprise de façon transitoire avec un salaire adapté, qui ne serait pas forcément le salaire du Smic".
Ce système, a-t-il fait valoir, "permettrait de mettre le pied à l'étrier". "Il vaut mieux quelqu'un qui travaille dans l'entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le Smic, de façon temporaire et transitoire, plutôt que de le laisser au chômage".
"Avec un niveau de chômage à 11%, cela fait partie des pistes a explorer", a estimé M. Gattaz qui souhaite en débattre "avec le gouvernement et les partenaires sociaux".
Comme on lui rappelait les précédentes tentatives avortées pour instituer un Smic jeune, M. Gattaz a affirmé qu'aujourd'hui "nous sommes au bord du précipice" et il qu'il faut "sortir de la doctrine et du dogme" pour créer des emplois.
Le président du Medef s'est dit en accord avec Pascal Lamy, ex-directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui a plaidé il y a deux semaines pour plus de "flexibilité" sur le marché du travail, avec notamment des "petits boulots" payés en dessous du Smic.
Dans une première réaction, FO a affirmé dans un communiqué que M. Gattaz "entend ressusciter un Smic jeunes". "Une telle proposition est indécente et sera combattue par Force ouvrière".

Selon FO, cette demande "devrait faire réfléchir le gouvernement qui accède très facilement aux revendications du Medef", notamment en dispensant "les employeurs de leurs cotisations aux accidents du travail et aux maladies professionnelles pour les salariés au Smic"."

Si ça,
ne vous choque pas,
si vous pensez que c'est dans l'ordre des choses,
et qu'il faut en passer par là pour sortir de la crise,
et que tout est un peu de notre faute, à nous, les petits,
si vous trouvez normal de courber l'échine,
c'est que ça fonctionne bien.
Alors ne regardez plus les informations télévisés,
mais prenez 25 minutes,
et regardez cette vidéo
(ou encore mieux, lisez leur livre).
Vous ne savez pas quoi faire pour que ça change ?
Au moins, ne soyez pas dupes,
prenez conscience.




----------------
Cet article est la suite de celui sur la dette publique.

10 commentaires:

Naternelle a dit…

Moi je propose un smic "vieux connards de riches" à la moitié du smic actuel.

Coline a dit…

perso, j'en suis pas encore revenue : ils n'hésitent plus devant rien maintenant...
Au moins, là, ça vaudra vraiment le coup de rester au RSA plutôt que de travailler. C'est n'importe quoi...

Geneviève a dit…

J'ai entendu une "chef d'entreprise" qui disait que c'était ... n'importe quoi ! Qu'il y avait besoin de jeunes dans l'entreprise, qu'il existait différents dispositifs d'aide à l'embauche déjà... Que les jeunes ont besoin d'être MOTIVÉS et qu'on ne motive personne en dessous du salaire minimum car les jeunes, disait elle, ont besoin de SE LOGER, SE DÉPLACER, SE NOURRIR ...
Comme elle a raison et comme j'aimerais que l'on entende plus souvent ces chefs d'entreprise qui savent qu'ils ont affaire à des êtres humains (c'est ce qu'elle disait)

Geneviève a dit…

A part ça... toujours pas de boulot pour moi et je suis allée à ma banque ce matin et je suis sortie en pleurant...

Coline a dit…

je suis tellement désolée pour toi
tu cherches quoi ?

Coline a dit…

tu as pensé, en dépannage, à t'inscrire dans une assoc d'aide à domicile pour devenir auxiliaire de vie ? ça te rentrerait un peu d'argent au moins

Geneviève a dit…

Je cherche tout... Crêpière avant tout mais aussi aide à domicile (auprès des enfants), vente sur les marchés, extra chez les traiteurs à domicile...
En attendant, j'ai de temps en temps des surveillances d'examens et concours ("vivier" du rectorat où tu es payée... dans longtemps !)
Aujourd'hui, après une belle balade, le moral est meilleur. Je vais bien finir par trouver :)

Coline a dit…

Cherche chez les personnes âgées
C'est pas comme les enfants je sais
Mais il y a un gros marché
Cherche aussi dans les maisons de retraite en ASH

Mamina a dit…

Entretien hyper intéressant que j'ai diffusé autour de moi... dans la foulée j'ai regardé la même sociologue intervenant chez Ruquier un samedi, tout aussi passionnant !
Nos jeunes sont vraiment passés à la moulinette en ce moment !
Bises

Coline a dit…

à lire ou à écouter aussi
l'économiste Frédéric Lordon...
très intéressant (il est passé ce matin sur France Inter, et c'est rare, d’habitude il ne passe que chez Mermet).