vendredi 18 juillet 2014

Les habits neufs de l'empereur

Ce type là,
il est passé à The Voice, alors il attire les foules.
En face de la buvette, il a fait le bœuf toutes les nuits avant son propre concert.
Et il a explosé la jauge du concert de clôture, 
un beau cadeau au festival Le Son Continu.


Ce type là, il a quelque chose de particulier,
comme tout droit sorti d'un roman d'heroic fantasy.
Il paraît qu'il se passionne pour le Moyen-Âge.
Une personnalité complexe, mais généreuse, venue jouer sans cachet, pour aider.
La reconnaissance de celui qui sait ce qu'il doit à Saint-Chartier ?
Certains ne s'en seraient peut-être plus souvenus sous les feux de la rampe. 
Lui si.


Ce type là, 
il a un ego énorme (mais peut-on réussir sans ?),
qui prend toute la place.
Comment pourrait-il y avoir deux clowns blancs dans la même équipe ?
Gare à qui pourrait lui faire de l'ombre.


Ce type là, 
j'aimerais l'entendre en acoustique,
un peu comme sous le barnum, avec encore moins de m'as-tu vu inside.
Sans pisser de la performance vocale pour faire monter la Seine.
Un truc simple, sans chichi tralala,
sans propos méprisant pour le public, sous couvert d'humour.
Une belle voix, et certainement quelque chose de fort à donner,
quelque chose en phase avec la petite faille attachante qu'on devine,
bien cachée sous les grelots.

Alors ce concert là, je ne le jugerai pas : je suis sortie après trois morceaux (les trois mêmes ?)
Peut-être qu'après ça a été mieux ? Moins faux, mieux harmonisé, plus rythmiquement en place ?
Ce que j'ai entendu, j'ai pas aimé.


Cette vidéo là,
si on l'écoute en fermant les yeux, 
si on n'a que le son sans l'image, pas remixé, on peut comprendre ce que je veux dire.
Je me suis sentie frustrée de quelque chose de plus grand, de plus dépouillé, de plus sincère.


Pour moi, même validée par TF1
(désormais je me souviens pourquoi je n'aime pas la télé)
la grosse daube reste de la grosse daube,
y compris sous les applaudissements.
Mais je vous laisse vous faire votre opinion par vous-même.


Je conviens qu'après tout, peut-être, c'est juste pas dans le périmètre de mon univers esthétique.
Pourtant, si j'aime plutôt le sobre qui se suffit à lui-même,
je suis prête à me laisser emporter par du baroque un peu barré.
Mais cette proposition là ne me touche pas,
je vais en attendre une autre, qu'il lâche un peu l'image pour se consacrer au son.
Qu'il se transcende. Il peut.

Car une question me taraude :
quand il se couche, il enlève toute la bimbeloterie, et il la remet le lendemain matin ?
Je veux dire, qu'est-ce qui reste sans les falbalas ?

Je vais attendre ça : qu'il enlève le costume, et nous montre ce qu'il est vraiment.
Car vous avouerez que c'est tout de même énorme de se spécialiser dans la voix de castrat pour montrer qu'on a des couilles...

Edit : crédit vidéos Audren Le Guen via Youtube.

6 commentaires:

Barbara a dit…

même longueur d'ondes

sauf que jamais entendu, vu à la télé :regarde pas the voice - très peu Tf1 en fait- y a quand même des choses très bien si sur la Cinq Arte France télévision )


033 le code

Barbara a dit…

je sais pas pourquoi je pense à Lavilliers du coup

tiens j'irai écouter un morceau à l'occas

Barbara a dit…

pourtant pas une voix de castrat
Bernard

Pimj a dit…

Je ne le connaissais pas, enfin juste croisé dans The Voice de cette année (les filles étaient accros ;) )
Si on va chercher des vidéos, il chante effectivement comme un castra de temps en temps, mais pas tout le temps...
J'ai plutôt apprécié ce que j'ai entendu... mais j'ai surtout regardé des clips mis sur youtube... Peut-être qu'il est moins au top en direct...
En tout cas ton message avait commencé de manière bien sympathique, ça vaut peut-être le coup de suivre ce qu'il fait/ce qu'il devient :)

Coline a dit…

J'ai détesté le concert, surtout qu'il passait après un groupe où ils étaient douze sur scène et vraiment ENSEMBLE, avec chacun sa place pour exister.
C'était pas calé, mais c'est très mal vu de critiquer.
Evidemment, je ne peux parler que du début, parce qu'après je suis partie.
Par ailleurs, en petit comité, il a vraiment un comportement ambigu, faussement amical et ouvert. Il peut tacler gravement ce qui détourne l'attention de sa personne.
Mais on sent qu'il y a quelque chose à gratter sous la couche de vernis, quelque chose qui transparaît dans les vidéos où on le voit jouer dans la rue par exemple.
Il n'est pas arrivé là par hasard, il a la gnaque, il bosse depuis longtemps et c'est peut-être ça le problème ; il a rajouté trop de couches...
C'est clairement une personnalité exceptionnelle, et en effet (et j'espère que c'est comme ça qu'on lit mon article) j'attends de voir comment il va évoluer, quand il ne s'écoutera plus chanter...

Pimj a dit…

Oui oui, c'est bien ce qui ressortait de ton article :)