dimanche 7 septembre 2014

Heureux qui comme Coline....

... a fait un beau voyage,
et puis est revenue, plein d'usage et raison,
vivre entre ses parents, le reste de son âge !

Non, je ne cliquerai pas sur les vidéos des journalistes égorgés,
non je ne lirai pas le livre de la vengeance d'une rousse,
à peine évoquerai-je
une semaine de rentrée bien remplie,
mais pas plus chargée en somme que pour la plupart de mes collègues.
Interdiction de se déplacer faute d'enveloppe budgétaire,

Je ne veux pas voir les vilaines choses de ce monde,
je ne veux rien savoir que je ne sache déjà.

Je veux seulement profiter encore de cette chance incroyable,
de cet été indien qui s'attarde sur les rives des lacs,
et qui me retient un peu le soir,
avant de rentrer à la maison.


Ce matin,
j'ai quitté Embraud de très bonne heure,
et j'ai bien reconnu,
à l'aplomb des langues de brume qui ouataient la rivière,



et plus loin, au-dessus du bocage bourbonnais,


ces nuages qui, hier encore,
moutonnaient parfois le ciel immense  de l'Arizona.
Tant de beauté,
je ne veux rien voir de laid.

3 commentaires:

Barbara a dit…

c'est bien mieux!
merci pour ces photos partagées pareil pour les 2 non

mais aussi un 3 e
pas "rousse" non non trouve un autre qualificatif
;o)

bises et bonne nouvelle semaine demain

pascale a dit…

Tiens, c'est drôle : tes photos ressemblent beaucoup à ma campagne normande, avec la brume et les nuages tout pareils !

Coline a dit…

C'est l'effet bocage.