dimanche 17 avril 2016

Un samedi soir sur la terre # 4 Sweet lady

C'est l'un des meilleurs danseurs de Lafayette.
J'avais pas trop osé lui demander, et il y a quelques temps, dans un bal du dimanche, je me suis lancée.
La première fois qu'on a redansé ensemble, ce vendredi
-oui un samedi soir sur la terre, ça peut aussi être un vendredi-
il m'a appelée the sweet lady, ce qui est bien doux à entendre également.
Et donc, comme c'est un danseur d'exception,j'en ai un peu redemandé.
La deuxième fois, il a pris ma main, et il a dit : "Finally, I get you",
plus ou moins "finalement, je t'ai eu/attrapée".
J'ai répondu que c'est très facile de m'avoir, vu qu'il suffit de me proposer de danser.
La troisième fois, il a dit : "I love your smile".
Et ça, je veux bien le croire,
ils adorent tous mon sourire,
sûrement que ça les réchauffe,
mais malheureusement, soit après je deviens leur psychanalyste,
soit leur amie pour la vie, mais jamais leur amoureuse.
C'est chiant, ça m'énerve, faut que ça change.
Je sens que je suis à une culotte de dentelle rouge arrêter d'être sweet, et devenir une salope, moi aussi, y a pas de raison.

Bon mais là en fait, bon manger, bonnes vibrations, et bonne compagnie de danseurs,
chez Nunu's à Arnaudville,


Ça fait, je suis passée de bras en bras, de sourires en sourires. Et que ça remet bien le facteur sur le vélo de changer d'horizon et de partenaires, après avoir dansé un peu trop collée-serrée dans le Tennessee, pour se détacher complètement d'un souvenir agréable mais sensible.



C'est la mise en oeuvre sans réserve du concept "il n'y a pas qu'un poisson dans l'étang" que m'a fait découvrir Martine.
Elle dit aussi "attends trois mois, c'est le temps qu'il faut pour que les hormones -soyons explicites : la testostérone- se calme. C'est très différent du temps qu'il faut pour construire l'amour".
Hum, je suis pas exactement convaincue, mais pour sécher mes larmes, je vois pas d'autre moyen que de la croire.
Pis dans moins d'une semaine c'est le Festival international de Lafayette,
et je vous prie de croire que ça va swinguer pour la sweet lady.

9 commentaires:

Geneviève a dit…

Alors DANSE ! Sweet Lady ...

Barbara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Barbara a dit…

Non non ne change pas ça va venir
c ,est certain
Et oui danse souris sweet and Lovely lady
Bisous

Barbara a dit…

merci pour les liens aussi

Emilie a dit…

Tu as bien raison de vouloir swinguer ! Sinon, entre "sweet" et "bitch", il y a sûrement moyen de naviguer, non ? :-)

Coline a dit…

Ah ah Émilie, you're right.
Justement, j'essaie de faire comprendre à un ami américain la notion de juste milieu.
Mais la vraie question c'est est ce que je dois changer ce que je suis pour avoir quelqu'un dans ma vie ? Avoir des stratégies pour attraper quelqu'un qui me plaise ? Me contenter de quelqu'un qui ne me corresponde pas ?
Ça me fatigue d'avance cette idée de devoir faire des plans au lieu de juste être ce que je suis.

Emilie a dit…

Tu notes que je ne parlais pas de changer, mais de naviguer... :-)
Changer ce que tu es, si tu parles de l'essence de ta personne, je pense que tu connais déjà la réponse. Pareil pour cette histoire de stratégie (ou de te contenter de quelqu'un qui ne te correspond pas, argh, au secours !). Depuis que je te lis, j'ai le sentiment que tu as parcouru un immense chemin au propre comme au figuré, ces dernières années. La question à te poser est peut-être celle du regard que tu portes sur toi : comment te perçois-tu aujourd'hui ? Il serait aussi intéressant d'avoir une petite idée de la façon dont tu es perçue par les autres, et notamment par les hommes qui te plaisent (note que je n'ai pas dit que c'était facile, j'ignore même si c'est possible, mais tu es une personne de ressources, alors sait-on jamais).
Pour conclure ce (trop) long message, je vais te confier ce que m'a dit un thérapeute il y a quelques années (je vais faire de mon mieux pour ne pas trahir ses propos, je ne garantis rien, toute mauvaise formulation sera de mon fait) : en gros, il arrive qu'une personne ait travaillé en profondeur sur elle-même, et que tous les feux soient au vert pour qu'elle noue des relations satisfaisantes, seulement parfois, cela ne se produit pas, pour des raisons qui lui sont extérieures. Après tout, comme le disait cette chère Flannery O'Connor, "A good man is hard to find". Garde espoir toutefois. Tu n'es pas à l'abri d'une heureuse rencontre. :-)

Emilie a dit…

Je parlais de relations amoureuses, of course, car tu es riche de nombreuses amitiés.

Coline a dit…

Ah Emilie, c'était vraiment bien ce commentaire. Je ne le vois que maintenant, mais c'est très juste...