lundi 11 avril 2016

Au fond du monde

Au bout du bout de mon cœur,
il y a un rêve : un type cool qui me prenne la main pour danser,
pis qui la lâche plus jamais.
Un fantasme quoi.
Le genre de truc qui t'empêche de vivre parfois, en fait.

Au bout du bout de ma nuit,
il y a eu deux rêves.
Qui se terminaient très mal.
Dans le premier je giflais un gamin de l'école, perdais mon visa et rentrais en France.
Dans le second, j'étais au lit avec un mec
(que je n'ai pas eu le plaisir de reconnaître malheureusement), mais derrière une grande vitrine sur la cour de l'école.
J'ai donc reperdu une deuxième fois mon visa...
Quand ça veut pas.
Moyennant quoi, je me suis réveillée comateuse et angoissée, en proie à un sentiment de solitude extrême qui a failli m'étouffer.

C'était donc le moment d'aller au bout du bout de la LA1,
et donc de la Terre de Louisiane...
où il y a un chemin, des vagues, de l'eau, du vent...
Au fond du monde disent les Louisianais.
C'est joli.
Tu mets tout ça ensemble,
ça fait un dimanche qui commence mal et qui finit plutôt bien.
Je viens de rentrer calmée, crevée, avec une tonne de boulot à rattraper...
Mais on peut considérer que ça va mieux.

Le bayou s'élargit, on voit les premiers crevettiers...


Au fond du monde,
il faut marcher sur l'eau pour rejoindre sa maison.


Une maison sur pilotis.

Des bateaux semblent posés sur le sable, comme des fantômes,
au milieu d'une improbable zone industrielle


Un peu plus loin,
pour 2 dollars, entrée dans le state park, avec sa plage battue par les vents.


Et un très joli nature trail


fleuri et parfumé,


A cette saison ci, encore sans moustique 
(qui sinon s'en donnent à cœur joie...)
mais pas toujours à pied sec.



Pas de baignade aujourd'hui, drapeau rouge,
mais on pourrait, car l'eau est tiède.




6 commentaires:

Barbara a dit…

ce genre de "rêves"- cauchemars qui en effet nous réveillent "pas bien"

tu as bien fait d'aller "prendre l'air"

mais ce ne sont que des cauchemars justement
pas la réalité

gros bisous et douces pensées pour t'accompagner cette nouvelle semaine


ps sublimes photos d'un endroit bien tentant
;o)

leyleydu95 a dit…

J'admire ta capacité à ne pas te laisser entraîner vers le fond et à rebondir rapidement.
Moi,j'ai plutôt tendance à attendre d'avoir touché le fond avant de me mouvoir mais j'aime bien aussi ce sentiment de sérénité quand je m'aperçois que finalement je ne me suis pas noyée.

Très chouette ce bout de monde;j'aime beaucoup l'accès à la maison sur pilotis;on rêve de pouvoir pousser la porte de ce petit paradis!

Marité a dit…

C'est bien d'avoir exposé tes cauchemars-rêves, tu les as exorcisés...
Prendre l'air permet aussi de se retrouver.
Bon début de semaine Coline et GROS BECS !

Coline a dit…

C'est très juste ce que tu dis : ce sentiment de sérénité quand finalement on réalise qu'on ne s'est pas noyé..

Barbara a dit…

bonne journée ♥

Barbara a dit…

bon weekend