lundi 26 mars 2018

Choisir c'est mourir un peu

C'est un choix.
Celui de rentrer.
Et je me sens heureuse de retrouver les Boys, mes amis, la musique, les petites routes, les petites voitures, les petites factures de santé...
De soigner quelques bobos.
De m'atteler à mon dossier de retraite.
Mais il y a un prix à payer, des choses à laisser aller, la Louisiane à quitter,
et je l'avoue,
l'Amérique ça finit aussi par un peu de chagrin.
C'est comme ça.
Sans regret, mais pas sans quelques larmes.

Je continue de parcourir les routes.
Comme celle-ci, bordée de chênes.
J'aime ces chênes américains.



Et tout d'un coup, en longeant la réserve Chitimacha, elle se fait piste, au milieu des clos de cannes,
rien devant, rien derrière.



C'est le début du printemps,
plus de chauffage,
et pas encore de clim.
Les oiseaux se rassemblent pour nicher.






Comme ici, au ras du Lac Martin,
qui hésite entre la pluie et le grand beau.








Un peu comme moi...

3 commentaires:

Barbara a dit…


merci Coline

et bon courage pour tout

Emilie a dit…

Ces photos de Louisiane, ça fait rêver ! Tu t'es attachée à ce lieu, non ?

Coline a dit…

Oui beaucoup.
Je sais que ça me manquera beaucoup.