vendredi 28 décembre 2012

Après le chemin, c'est encore le chemin

Quand je vais répéter à la Chavannée
maintenant
je les vois les signes du chemin
qui passe près d'Embraud,
se poursuit au droit du village où est enterré mon père,
et se prolonge sur cette terre d'asile élue un soir d'hiver
en ouvrant le dictionnaire à la carte des académies.



3 commentaires:

Barbara a dit…

oui les souvenirs c'est pas du passé c'est dans le quotidien
et pour avancer

Coline a dit…

ce ne sont pas des souvenirs
ce sont des photos de décembre

Barbara a dit…

je parlais des souvenirs de St Jacques de Compostelle qui restent présents et se développent