jeudi 12 décembre 2013

A dormir debout

Fatiguée, en retard,
la vie post-inspection est belle.
Tranquille pour cinq ans.

Je sais que je devrais me coucher tôt.
Mais tenaillée par l'envie d'écrire, je griffonne jusqu'à plus nuit dans mon carnet
des bouts d'histoires et des lambeaux de chansons
qui finiront par s'emboîter quand le temps sera venu.

Je ne figure plus en bonne place dans les classements de mes nouvelles,
et ça me chiffonne un peu.

Pas trop quand même.
J'ai déjà la tête à d'autres story-boards.
Le simple plaisir d'écrire pour être lue, qui s'auto-alimente.

A la lecture d'un jeu de mots très en dessous de la ceinture
destiné à le faire sourire,
un ami s'inquiétait la semaine dernière d'une possible fringale de sexe.

C'est certainement navrant,
mais non.
D'abord parce que j'ai choisi cette parenthèse et que je l'assume.
Ensuite parce que j'ai découvert que ne pas être en couple laisse plus d'espaces aux rencontres,
au temps passé à écouter quelqu'un, à rire en compagnie.
C'est une autre vie que celle de celui que personne n'attend à la maison.
La sérénité hors du jeu de la séduction, qui me fait considérer les hommes autrement, sans ambiguïté et sans passion.
Ils sont intéressants les hommes.
Pas tous (pas dans mon métier en tout cas.
J'aime à les côtoyer sans arrière-pensée.
J'aime avoir le temps d'en regarder un qui drague encore sa femme rencontrée sur les bancs de l'école.
J'aime sentir que celui-ci ne quittera jamais la sienne, qui pourtant ne lui fait pas la vie simple.
J'aime danser avec celui qu'elles aimeraient bien emballer, mais qui veut pas.
J'aime l'idée d'aller passer Noël chez une amie.
J'aime la liberté de terminer seule le chemin.
De ne pas me perdre en vains compromis.
Un jour certainement ce sera triste et pesant.
Mais à ce moment précis, c'est juste open.


6 commentaires:

Barbara a dit…

chemine

Barbara a dit…

ps c'est 3 ans ici
et moins quand ça changeait d'inspecteur ( une période où 4 en 6 ans!!)

Geneviève a dit…

J'ai bien souffert de la solitude et puis j'ai savouré la liberté qui va avec... J'ai fait du chemin et voilà un amoureux et c'est bien !

gren a dit…

juste parce que le code anti-robot c'est 67 apsgrav et que j'ai lu pasgrav ;)

Coline a dit…

@geneviève : cool. je me réjouis pour toi.
Mais ce qui est inquiétant, justement, c'est que de la solitude, je n'en souffre pas, justement...

Geneviève a dit…

Ce n'est pas inquiétant je trouve... Tu es dans le bonheur de la liberté... C'est l'effet "chemin" peut-être.