mardi 15 mars 2016

Bayou spring





Les grosses pluies de printemps s'abattent puis laissent place au ciel bleu,
à la lumière et à la chaleur.
Les arbres éclatent en feu d'artifice chaque jour un peu plus vert,
et de gros bouquets roses fleurissent dans les jardins le long du bayou.
Je sens la douceur du soleil sur ma peau,
quand je suis dehors pour l'éducation physique,
quand je rentre sur mon vélo.
Je cueille les derniers pamplemousses,
j'en ai jamais mangé autant que depuis que je me sers sur l'arbre.
Mais là, il va falloir faire une pause,
parce que les fleurs reviennent sur tous les citrus.
Ça sent terriblement bon.


Tout est appel à la sensualité ici :
rien que prendre son char et naviguer,
pédaler ici ou là,
marcher,
tu en prends plein les sens...
C'est différent du printemps limousin,
au plein cœur duquel parfois il ne fait pas très chaud,
mais dont les bouchures et les bergers frémissent de fleurs blanches et roses pâle.
Ici les couleurs sont flashy, ça ressemble plus à une peinture naïve qu'à une palette impressionniste. Mais ça n'empêche pas de se réjouir que les jours rallongent.

Parfois je me sens seule,
comme je me sentais seule en France.
Puis ça passe,
comme en France.
Les coucous des enfants, des amis, les signes amicaux des voisins, des passants,
les conversations improvisées, de sunrise en sunset, des pointillés de bonheur, qui mis bout à bout font une ligne de vie.
Dans un peu plus de deux mois, émaillés de festivals Louisiannais, la page de la première année scolaire se tournera,
le Kid me rejoindra pour explorer un peu avec moi,
Franzouski de son côté essaie de caler la date de son mariage,
qu'une sombre histoire de visa oblige à fixer avant mon retour apparemment.
Ste Rita fais, s'il te plaît, qu'il y ait une solution...
Puis les festivals français...
Et notamment Le Son Continu,
où, cette année encore,
je serai en principe bénévole...


Et chaque jour
je m'arrête un moment,
tant qu'il ne fait pas trop chaud,
pour respirer,
juste à cause des oiseaux...







12 commentaires:

Barbara a dit…

Pimj a dit…

Alors ZZZ en direction de Ste Rita !

Geneviève a dit…

Ste Rita,
N'oublie pas !
Coline doit être là
pour le mariage de son gars !

Coline a dit…

Oui ste Rita il y a des priorités,
laisse tomber le prince charmant, focus sur le visa de Maya s'il te plaît
..

Barbara a dit…

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Emilie a dit…

Ondes et doigts croisés, alors !

Emilie a dit…

Et puis merci de nous emmener en promenade avec toi, loin de la neige et du froid...

Mamina a dit…

Franzouski se marie ????
j'ai du louper une info !!!
je me posais justement la question de savoir ce que devenait la petite fiancée russe.... c'est chouette ça !
Bien sûr que tu y seras, j'en reviens pas de voir comment Ste Rita s'occupe bien de toi ! ;)
Joli ton printemps au bord du Bayou
Bisous

Coline a dit…

je pense que j'en avais pas parlé ici...

Barbara a dit…

bon weekend Coline♥

Barbara a dit…

hier on regardait un film (pas un chef d'oeuvre hein un thriller américain basique de fin de soirée sans réfléchir !!)
je regarde la ville traversée par les gars je dis tiens on dirait vers chez Coline
et à la fin ils arrivent dans le Bayou

pas conditionnés qu'on est maintenant!! un coup d'oeil et hop on repère les lieux

et en plus ça nous met en joie d'être un peu en connexion avec toi !!

bonne semaine

Coline a dit…

ah ben voilà, le monde est petit... mais ça arrivait moins souvent avec la Creuse...