mardi 31 mai 2016

Corpus Christi

Franchement, le Texas, pour un Français, c'est quoi ?
Un désert peuplé de puits de pétrole...
Ben moi je dis, "Tais-toi Sue Ellen, tu es saoûle" !
Le Texas, c'est grand, c'est joli, c'est vert, et je reviendrai sûrement avec le Kid car il y a des State Parks de lacs et de rivières, de grottes et de sable, absolument magnifiques.
En plus c'est beaucoup moins chers que les états plus touristiquement connus.
Finalement, le Texas, c'est comme la Creuse : encore un secret pour tout le monde...
C'est-à-dire qu'on n'y trouve que des touristes américains.

Bon, je t'accorde que quand tu arrives, c'est un peu le choc des cultures...


 Oui, tu peux en croire tes yeux :
les voitures sont bien SUR la plage...
avec le barnum, la glacière, le barbecue et les chaises que les Américains,
surtout ceux du Deep South, affectionnent particulièrement.

Il faut dire que c'est un week-end de 3 jours, le Memorial day, particulièrement bondé.
Passée la surprise, et une certaine réprobation de ma part - bonjour la protection du littoral-
et en me promenant la nuit, au milieu des innombrables feux de camps (dans des trous creusés dans le sol, et rebouchés au matin), et des sonos à fond les ballons,
je me suis fait cette remarque, en voyant les mômes courir partout,
que c'est quand même bien sympa et ça fait de bien chouettes souvenirs, ces soirées sable et BBQ en famille, et gratuites...

Et ce matin on est allés dans un State park, une plage longue de plusieurs miles,
où la faune et protégée, et les véhicules moins nombreux.

Franchement, marcher dans les vagues du golfe du Mexique
(oui, au Texas donc, il y a la mer...)
c'est pas la classe internationale ça, je vous demande un peu ?









Pis j'ai pas un appareil de compétition, juste mon téléphone plein d'écran total,
mais le ballet des pélicans bruns, on ne s'en lasse pas.
Les mouettes sont groupées en hardes pour se jeter sur la nourriture,
mais les pélicans eux, on dirait qu'ils aiment juste danser en famille,
à suivre le relief des dunes avant de retourner pêcher dans les vagues.
Un ballet dont je ne me lasse pas.


On trouve des noix de coco venues de bien loin...


 Et des débris de coquillages argentés et brillants


Le fond du monde est bien joli au Texas aussi.
Demain on rentre,
on se sépare pour plusieurs mois,
et je récupère le Kid à Lafayette.

5 commentaires:

Evelyne a dit…

Hello Nicole,
pour moi le Texas c'est Paris!
Ah ce french nombril!!
Oui, le Paris Texas de Wim Wenders;

mais je vois bien que c'est tout autre
imaginaire également ...
Évidemment!

Quel choc que ces pare-chocs sur la plage,
il y a de l'espace.

Et les pélicans, hein, notre Alfred nous en a fait
des chants désespérés, mais sont-ils les plus beaux?
A vivre cette époque, j'en doute très fort.

Et des nouvelles comme celles que tu nous dépêches
de ton coin là, sont des respirations.
Ouf, fait du bien!

Bonne continuation et je t'embrasse.

Emilie a dit…

Ah là là tu me donnes envie de vacances avec tes photos et tes mots ! Profite bien du séjour de ton fils.

Coline a dit…

Oubliez pas les amis que vous êtes bienvenus dans le bayou quand j'y suis... et le Texas est à portée de voiture ?

Barbara a dit…

waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

merci


séparation oui mais provisoire non ?

et chouette pour le kid

je t'embrasse +++ à défaut de pouvoir commenter plus là maintenant !

Mamina a dit…


C'est chouette toutes ces bonnes nouvelles et tout cet enthousiasme !
On y aurait pas pensé mais c'est vrai que le Texas parait bien tentant !
Oh ! oui ça le fait de se promener main dans la main dans le Golfe du Mexique...
J'espère que tu apprécies...
Plein de bisous
maintenant profites du fiston !
Mamina