jeudi 5 mai 2016

Les poissons, la mare, les papillons et tout ça...

C'est fou le nombre de mecs qui compostent.
"Ah, t'as un compost ? Ah, tu aimes voyager ? Ah tu danses ?"
Non mais c'est vrai quoi, un moment je me suis dit que j'allais pas y arriver.
Mais finalement, maintenant, faut trier.


Image envoyée par Barbara

En tâchant voir de s'y prendre un peu plus élégamment que certains.
Les desseins de Ste Rita étant parfois impénétrables,
voici maintenant que tout semble s'éclairer.



Alors je sens que vous brûlez d'impatience.
Mais reprenons.
La discrète Belgique reste en retrait, je n'oublie pas qu'elle m'a redonnée le goût d'aimer,
je la retrouverai avec autant de plaisir que de distance cet été.

Le trépidant Tennessee est toujours the best dancer ever, qui a brisé mon petit cœur d'artichaut.
Mais qui sera ce week-end au Crawfish festival de Lafayette, une occasion de danser sans compter, et de préparer son voyage de cet été en France, au cours duquel je suis sensée le cornaquer de festival en festival. Au minimum, on va bien s'amuser. Le Tennessee est très occupé à take care of himself, et ça se comprend. Je vous passe les détails, qui nous conduiraient à nous demander pourquoi les gens se marient plusieurs fois, alors qu'ils n'ont que deux joues à tendre.
Disons qu'on a des périodes comme ça, dans la vie, où il faut se recentrer un peu pour savoir ce qui compte vraiment. Et moi je, comprends bien, et je veux bien l'accompagner, sur ce chemin que ses hormones balisent à poursuivre plus de fantasmes que de sentiments profonds.
Bobby dit que l'amour, c'est comme la musique, une question de timing.
Et qu'il suffit d'attendre.
Considérons donc que le Tennessee, que j'adore, c'était pas le bon timing.
Mais que franchement, il gagne à être connu.

Et parlons un peu de Bobby,
le régional de l'étape, la Louisiane cadjine comme je l'aime.
Qui plus est une encyclopédie vivante de la musique.
Il a un truc que les autres n'ont pas : il parle français, le si joli français d'ici, et il connaît des chansons qui ne sont pas les mêmes que celles qui tournent en boucle dans les jams...
Je l'avais croisé en France,
je le retrouve ici,
où il est venu replier ses gaules après un accident de la vie.



Le week-end dernier,
on est allé bouillir l'écrevisse chez lui.


Pour ces trucs là, ce sont les hommes qui cuisent.


Et après, bonfire et musique.



J'adore aussi Bobby.
Il est farce comme on dit icite.
Il a aussi une façon de danser un peu à part, et on rit beaucoup.
Et c'est quand même autre chose de pouvoir m'exprimer dans ma langue maternelle.

Mais bon, c'est quand même pas une raison pour le laisser mettre la sienne dans ma bouche.

Pourquoi me direz vous ?
Ben, c'est qu'on n'a pas encore parlé du grand Texas, où vit un tas de monde louisiannais.
Alors voilà,
pendant le festival international de Lafayette, il y a deux semaines,
je me suis livrée à mes deux activités favorites,

nager

profiter de la musique


sauf que là, hé hé, j'étais pas toute seule.
Le Texas à peine approché en février,
était revenu sur mes terres pour m'accompagner.
Pis il a eu une manière de prendre mon épaule et de replacer une mèche de cheveux derrière mes oreilles,
franchement,
je ne peux que me féliciter de ne jamais être allée à San Antonio toute seule.

Pourquoi ?


Ah, mais parce que San Antonio c'est la petite Venise du Texas,
et que ça aurait été ballot d'y aller avant la fin de ce mois de mai,
if you see what I mean...
Et alors ces délicieuses semaines où l'on fait doucement connaissance,
en s'écrivant de vraies lettres....
autant vous dire que la fin de l'année scolaire (sortie élèves le 20 mai, et pour moi  le 25 donc, pour cause de San Antonio rendez-vous...) c'est presque comme si on y était.
Mais pas tout à fait,
avant il y a encore danse, piscine, kayak...
On fera certainement une incursion à la plage de Corpus Christi,
vu qu'il faut bien que j'étrenne le sac de plage bien garni que je viens de recevoir pour la teacher appreciation week....


Edit : le snail mail des cartes est parti, faut patienter maintenant...

8 commentaires:

Barbara a dit…

merci Coline

et ♥♥♥
enfin !

:o)

Barbara a dit…

ps la vidéo ne fonctionne pas chez moi

Coline a dit…

M'énervent ces vidéos américaines
Check out "tu peux pas m'arrêter de rêver
Peut être trouveras tu un lien qui fonctionne de la France que je puisse changer..

Barbara a dit…

tiens ma Belle
le voilà


https://www.youtube.com/watch?v=Nm-39JKN5VA

Naternelle a dit…

♥♥♥♥
Rita, elle assure grave !

Emilie a dit…

J'ai pas tout suivi (va falloir que je te relise à tête reposée), mais ça s'annonce bien côté coeur, non ?

Coline a dit…

On peut dire que oui...
Mais en fait, c'est la soudaine déclaration texane qui a changé la donne...

Barbara a dit…

bisous♥ doux !