lundi 19 juin 2017

En pente douce, très douce...

Le temps semble plus lent.
Avoir à rester une semaine de plus après son départ s'annonçait pesant.
Il en n'est rien.
J'ai eu du temps pour gérer tout un tas de tracas doucement,
sans stress, m'endormir quand j'ai sommeil, ouvrir les yeux sans le réveil,
manger quand j'ai faim, lire, écrire, trier, ranger...

En rangeant justement, j'ai retrouvé cette photo, prise pendant une randonnée il y a quelques mois.


C'est un poème écrit après les attentats du 11 septembre,
et qui dit en gros,
si j'avais su que c'était la dernière fois qu'on se voyait, j'aurais pris le temps de graver cette image dans ma mémoire.
À la fin, il ajoute : serre dans tes bras ceux que tu aimes,
et chuchote à leur oreille,
prends le temps de leur dire ton amour,
et les choses comme "je suis désolé", "pardonne moi", ou "ça va...",
comme ça, si demain ne vient pas,
tu n'auras pas de regret pour aujourd'hui.

Je pense un peu à ma maladie d'amour.


Mais pas trop quand même.

Le plus compliquée, c'est la valise, remplie de petits et grands cadeaux,
plus de place pour les vêtements, qui devront tenir dans le bagage cabine...
Faut que je jongle comment agencer tout ça.
C'est totalement prématuré, mais je pense déjà à mon retour dans un an.
J'ai chargé la barque avec quelques livres, mes anciens bullets qui me servent aussi de carnets de voyage...
Et puis je prends quoi en fait ? Je sais même plus.
Ici, je ne me pose pas de question : quand je n'ai pas mon uniforme d'école, j'ai une robe à bretelles.
Plein en fait.
Mais en France, il faut un K way ? des chaussures ? Mon blouson ? Ai-je vraiment tout oublié des étés français ? J'ai la mémoire qui flanche ...



Je voudrais bien quand même être la plus belle pour aller danser...



Le ciel est si grand ici.
Le soir, il prend toujours des couleurs incroyables.


J'ai l'impression de me retrouver.




12 commentaires:

Barbara a dit…


ps les 2 dernièeres vidéos sont bloquées
pas grave

cyann a dit…

une question que je me pose : est ce que tu as envie de rentrer ? Parce que des parenthèses dans la vie, qui font relativiser beaucoup de choses, on n'en a pas beaucoup dans une vie. Alors, est ce que des fois tu n'as pas envie qu'elle continue, même si c'est souvent trés dur ?

Coline a dit…

C'est bizarre elles sont françaises
Audrey de the voice
La plus belle pour aller danser et j'ai la mémoire qui flanche. Ça m'énervé ce truc des vidéos qu'on peut pas lire de partout...

Coline a dit…

C'est drôle je me suis dit la même chose hier...
Je suis partagée c'est vrai.
Ma famille, mes amis, la France me manquent. Mais en même temps je ne me vois pas rechausser mes anviens souliers, quitte à aller ailleurs qu'en Louisiane.
Je devrais pas me tracasser avec ça. J'ai au moins jusqu'en février pour décider.
Il est certain que les méandres affectis de ma ligne de vie modifient le paysage...

Barbara a dit…

@Coline nan c'est normal c'est TF1 qui a bloqué pour raison de droits d'auteur
mais pas grave
j'ai compris l'essentiel

pour le reste j'osais pas poser la question
et en effet laisse le temps à la réflexion ou la réflexion au temps
et puis surtout c'est toi qui le sens le vis
;o)
bisous

Mamina a dit…

Cette Audrey ! quelle pêche et surtout quelle présence !
Je l'ai suivie sur The Voice et du coup je viens de voir qu'elle chantait avec un groupe
A suivre !
A suivre aussi ton carnet de bord pour les temps qui viennent...
Tu sais, je te lis depuis bien avant le décès de ton papa... te rends-tu compte du chemin fait depuis ? de tes questionnements d'alors, de tes envies, de tes projets ?
tu vois tout ce que tu as réalisé ?
Tout arrive doucement mais sûrement, au moment opportun tu sais prendre LA bonne décision alors pour l'instant, prends un gilet pour le frais, une veste pour la pluie et... roule ma poule !!!!
Bisous !!!!

Coline a dit…

Le gilet ok
La veste ok
Il me reste des trucs en France de toute façon.
Merci Mamina, oui je mesure le chemin ....Pis là en écrivant, je regarde couler l'eau du bayou, qui est très haute en ce moment, mais trouve toujours une place où aller, sans se poser de question...

Naternelle a dit…

Un peu de vague à l'âme :
laisse couler comme l'eau du bayou.
J'en verse pour toi
que je lis en miroir.

Zondes et bizoux

leyleydu95 a dit…

Pas besoin de gilet en ce moment en France; il fait aussi chaud que la dernière fois que nous nous sommes vues à Montmartre.
Ta vie (comme la mienne) ont changé depuis ce jour là...
Comme quoi, la tristesse ou même le bonheur,ça va,ça vient!

Dommage que je ne puisse pas te voir jeudi pour faire un point plus précis sur nos vies!
Bon voyage,
Bises

Coline a dit…

Oui c'est très vrai...
Des fois ça va plus que ça vient mais tout passe...
Je suis désolée pour jeudi. Cette fois je ne reste pas longtemps.
Mais cet hiver peut être ?: soigne toi en tout cas

Emilie a dit…

Je viens de rattraper mon retard de lecture, Coline, et je me permets de t'envoyer de la tendresse, même si on ne se connaît pas. Parce que, comme je te l'ai déjà écrit je crois, tes écrits, ton parcours me touchent. Comme Mamanina, j'ai la conviction que tu as déjà parcouru un sacré chemin et que tu vas continuer, quoi qu'il arrive. Et moi, je continuerai à te lire avec plaisir et empathie. Profite bien de ton été français, surtout !

Emilie a dit…

Je voulais écrire Mamina, bien sûr !