samedi 9 mars 2019

Lâcher la ligne de vie


Tu peux défaire un à un, les maillons de tes chaînes.
Tu peux lâcher cette rambarde et cheminer en sécurité.
Décroche les mousquetons de la ligne de vie.
C'est vrai, sans elle, tu ne serais pas devenue ce que tu es.
Aurais-tu seulement survécu aux désirs, aux frayeurs, aux deuils, aux affections des autres,
aux turbulences, aux chocs et aux fracas de ton existence ?
Quel autre choix, pour préserver ton intégrité,
que de contrôler tout ce qui peut l'être ?



C'est sûr, le pont de singe va tanguer un peu encore.

Mais il est temps de franchir le parapet, et même de l'écrouler si tu veux.
Derrière ce n'est pas le vide,
derrière c'est le reste de ta vie.

Ce dont tu as besoin maintenant, c'est de te désenchaîner de tes contraintes propres,
bien plus pesantes que le travail.
Des "il ne faut pas", "il faut", "j'ai peur", "et si"...

Maintenant c'est le temps de la confiance et de la sécurité.
Maintenant il te faut écouter chaque cellule de ce corps qui a fait tout ce qu'il a pu pour te porter quand même.

Comme on change de maison quand les enfants s'en vont,
tu n'as plus besoin d'occuper tout cet espace.
A toi sont le monde, la Terre, le ciel et l'eau.





4 commentaires:

Barbara a dit…

vas y
fonce !

Barbara a dit…

bon dimanche

la poule sur le mur a dit…

S'alléger pour aller à l'essentiel...
C'est une de tes photos ? Tu l'as traversé le pont ????

Coline a dit…

Ah ah ! Non...photo internet et l'autre aussi...
Mais j'aimerais bien.