mercredi 6 août 2014

Absolutely & definitely SFO # 2











Edit : malheureusement, SFO c'est aussi absolutely & desperatly homeless et crackers... C'est desormais le temps du dealer power, pour les pauvres...

8 commentaires:

Barbara a dit…

choc des photos
réalités photographiées

et tristesse

Dorémi a dit…

Je crois que c'est comme ça dans toutes les grandes villes, et pas seulement aux Zussa.

Mamina a dit…

Que c'est agréable de continuer à te suivre...
J'adore ton oeil pour les détails, ça fait de superbes photos originales
Les journées sont bien remplies, n'est-ce-pas ?
bizzzz

Coline a dit…

@ doremi: oui, mais a SFO c'est tellement dense !

Coline a dit…

@ Mamina : c'est sûr, on n'a pas le temps de tout voir... mais la surprise est à chaque coin de rue.

Dorémi a dit…

Est-ce comme ça dans toute la ville ou est-ce spécifique aux quartiers que vous visitez ?
Cela dit, ça reste terrible, pour ne pas dire honteux – on est en 2014, dans la première puissance économique mondiale…

Coline a dit…

Non, c'est comme ca partout, le pire etant dans les parcs.
Cela dit, il parait que ce sera pire a LA...
Les Etats-Unis c'est le message paradoxal permanentm et ca ne m'etonne pas qu'on y devienne fou. Un pays riche, qui gaspille a tour de bras, a globalement zero preoccupation environnementale (ils sont completement fous avec la clim, l'essence...) et qui compte 40 millions de personnes sans couverture maladie...

Dorémi a dit…

À modèles équivalents les bagnoles américaines consomment plus que les européennes.
Je crois que les préoccupations environnementales dépendent des endroits même si, dans l'ensemble, les gens semblent moins s'en préoccuper qu'en Europe. Je me souviens qu'à LA on triait le verre et les papiers bien avant de le faire à Paris…
Mais c'est aussi un pays où rien ne semble se faire dans la demi-mesure, où beaucoup de choses se situent aux extrêmes.
As-tu entendu parler de Béa Johnson, Française vivant à SF, justement : http://zerowastehome.blogspot.fr