lundi 29 décembre 2014

Bull'help yourself # 2

Après deux semaines d'utilisation,
je suis de plus en plus fan de mon bullet journal.

Plus aucun petit bout de papier ne traîne sur mon bureau, au fond de mon sac.
Je me sens apaisée.
Parfois, la sérénité, ça tient à peu de choses : un index...

Comme dit son concepteur Caroll Ryder,
ça m'aide à faire la différence entre être busy et productive...

J'en suis toujours à l'expérimentation, avant de me lancer dans un support plus swag.
Et j'ai déjà rencontré un écueil : l'anticipation des mois à venir, sachant que je n'utilise pas d'agenda électronique (pour l'instant), que je ne veux qu'un seul outil, qu'il soit simple mais polyvalent, c'est-à-dire rassemblant notamment mes idées pro et perso (peut-être qu'à terme j'utiliserai deux couleurs différentes), mes petits bouts d'écriture, une fonction d'agenda
bref, tout ce que mon cerveau doit gérer en même temps.

J'ai donc construit et imprimé sur du papier un peu épais épais, un planning de l'année.
Imprimé recto-verso, tête-bêche, il se glisse dans le bullet, et me suivra dans le prochain carnet quand celui en cours sera terminé.





J'ai visionné quelques vidéos qui adaptent l'idée : j'ai vite arrêté (je crois que je vais inventer une appli pour éviter de perdre son temps sur internet...), ce sont toutes des usines à gaz,
le modèle le plus ergonomique reste l'original,
son site étant rapide à parcourir puisqu'il va à l'essentiel.
Et l'essentiel, ça me va.

Je me suis quand même accordé quelques fantaisies : le marque-page que m'avait offert Min-Young, la pèlerine coréenne,
et un medicine bag où j'ai enfin trouvé à caser les quelques fleurs séchées rapportées des Etats-Unis :



un pliage origami, mais en papier calque



et du masking tape pour renforcer les anses, puisqu'elles seront fixées dans le journal.



Et enfin une grosse entorse au principe de l'unicité :

J'ai un petit bullet spécial pour mon projet Louisiane,
dans un carnet que m'avait offert Barbara (merci Barbara)
parce que je n'ai pas besoin de l'avoir tout le temps avec moi,
mais que le concept s'applique bien à la gestion d'un projet qui comporte plusieurs composantes.



Surtout, si ça ne marche pas, je ne l'aurai pas sous les yeux tout le temps (bien que dans mon planning annuel, j'aie déjà indiqué les jours fériés américains au second semestre...)

Pis je suis désolée pour la qualité actuelle des photos, prises à la tablette. J'ai prêté mon appareil à Franzouski qui est parti se peler les dents à Nijni...



7 commentaires:

Barbara a dit…

bravo

et ;o)

merci (très joli marque pages aussi )

ps tes photos sont très bien !

Coline a dit…

Je viens de m'apercevoir qu'il est "gold plated" quand même...
Cette fille, elle avait pensé à prendre ce genre de cadeaux dans son sac pour les occasions sur le chemin. C'est quand même la classe !

Coline a dit…

Comme toi en fait (la classe... rapport à la coquille)

Geneviève a dit…

Moi qui suis "accro" aux carnets et qui suis aussi la reine du Post-it et autres bouts de papiers perdus, ça peut être ma résolution de 2015.
Depuis 5 ans, je rédige mon journal alors...
Problème du jour: quel carnet choisir ? Je le veux différent de mon journal Moleskine noir ligné (oui je suis snob là dessus).
2ème problème (je m'invente des problèmes parfois): nous sommes le 1er janvier et je veux commencer aujourd'hui, il faut donc que je trouve la bestiole maintenant !

Barbara a dit…

@Coline

;o) merci ♥

Coline a dit…

Je trouve que le Moleskine est très cher pour ça, un simple carnet A5 fera l'affaire, et c'est pas grave si tu commences demain...
De chouettes carnets pas chers, il y en a souvent chez Nozz (je sais pas s'il y en a chez toi)
et au supermarché aussi.

Geneviève a dit…

T'as raison Coline, demain c'est supermarché d'à côté... Noz, il faut prendre la bagnole alors non, je sors de grippe...