mardi 7 avril 2015

Le choix et moi

Aujourd'hui,
j'ai choisi.

Choisi de ne pas être affectée par la présence d'une collègue venue m' "expertiser",
pendant une séance avec deux élèves en gros déficit d'attention.
Une collègue qui a des avis sur tout, mais surtout des avis.
Choisi de ne pas me laisser atteindre par son regard entendu devant mes activités.
Je ne savais pas ce qu'elle pensait, j'ai choisi de ne pas extrapoler.

Choisi, de ne pas rétorquer, quand elle a dit, après une heure, et sans rien connaître du dossier : "Celui là, il est EIP (= intellectuellement précoce), sinon je vois pas". Si elle voit pas, c'est probablement parce qu'elle n'est pas habilitée à faire ce genre de diagnostic. J'ai choisi de garder cette remarque pour moi.

Choisi cependant de lui dire de cesser d'intervenir pendant mon cours, et choisi de ne pas prêter attention à son énervement. Elle m'avait déjà fait le coup dans d'autres circonstances, là, j'ai choisi de ne pas laisser passer.

Choisi de couper court à la discussion juridique sur une circulaire : dix ans d'études de droit,
c'est rien face à quelqu'un qui sait tout.
Choisi de voir en elle la petite fille pour ne pas lui mettre un coup de boule.
Comme c'est terrible d'avoir besoin d'être important.
Hier, j'ai été importante pour des inconnus qui m'ont laissé des petits mots gentils sur un forum,
et aujourd'hui j'ai été importante pour une autre collègue qui m'a montré ce qu'elle avait écrit sur mon action dans l'école.
Je me suis sentie touchée
et j'ai moi-même eu moins besoin d'être importante,
alors j'ai pu choisir de "laisser faire",
comme disent les Creusois.


Avant d'avaler quelques longueurs de bassin,
je l'avoue,
je ruminais un peu.
Mais la nage alternée porte conseil,
et je me suis souvenue d'un covoitureur qui m'avait dit :
"Tu peux choisir que ta journée soit pourrie -et elle le sera- ou d'avoir de la chance -et tu en auras."
 Du coup, j'ai choisi de regarder les mésanges et les rouge-gorges dans le jardin,
qui se gavent dans la pelouse tondue d'hier,
la première tonte de la saison.

(Ste Rita et St Fulbert, j'en profite pour vous dire que j'ai bien, bien choisi de vendre mon Berlingo,
donc allez-y, trouvez moi un acquéreur).

Bon, quand même, j'ai choisi de me défouler ici,
un petit quart d'heure venin
(EXPERTISE MON CUL !)
avant de retourner boucler mon dossier pour les écoles européennes.
Une autre collègue a relu ma lettre de motivation
- vi vi, j'ai choisi de me faire aider -
et maintenant, c'est une lettre tout moi en mieux !

Demain, je porte le dossier à l'inspection.
Et j'espère qu'ils vont choisir de me mettre un avis tellement favorable,
que je pourrai moi aussi jouer dans la cour des "Experts à l'école européenne."






17 commentaires:

Pimj a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pimj a dit…

Moi je choisis de t'encourager, et de t'envoyer plein de bonnes zondes, parce QUE TU LE VAUX BIEN ♥

(bah les majuscules se sont mises toutes seules... Je prends ça comme un signe et je les laisse :D )

BiZZZondes+++☼♥♫

gren a dit…

il est minuit passé, je viens de passer plus de trois heures à corriger un rapport de stage de 73 pages bourré de jargon bancaire, envoyé par mon fils ce soir, pour être corrigé ce soir, car il doit l'imprimer le relier et le poster demain (forcément, sinon c'est moins drôle)
J'aurais pu l'envoyer bouler, je ne l'ai pas fait... par contre il me doit un resto (gastronomique)et charge pour lui de renouveler mon stock de doliprane 1000, nurofen... et birlou !
(il échappe à la sortie de fin d'année avec prise en charge des élèves les plus difficiles de ma classe)

Tout ça après une journée de classe + APC + un aller retour à 30 min de chez moi (bon 20, j'exagère) pour faire apprendre à la chorale d'enfants qui chante avec nous aux concerts de mai le refrain de "Je vole" en français signé.

et tu sais quoi ? j'ai encore le sourire, la pêche (malgré le mal de tête, la fatigue et tout)

tu as raison, question de point de vue (tu connais les tableaux de vérité du pasteur Oberlin ?) et d'état d'esprit !

une autre fois je te raconterai comment j'ai explosé jeudi en conseil des maîtres... 10 ans que je rongeais mon frein

c'était un sacré spectacle (guichets fermés et une seule et unique représentation)
après ils rasaient tous les murs
sans oser me regarder en face ni m'adresser la parole...

les lâches

(sauf le directeur qui m'a passé un petit mot pour qu'on se parle)

je suis sûre que tu vas tous les épater

tu es une maîtresse qui déchire et puis c'est tout !

Barbara a dit…

très sage tout celà

et MDR aussi pour la 2e partie

allez allez
aujourd'hui une étape

et zondes encore et toujours !
bisous en sus


ps Grenouille Bravo doublement
triplement même et surtout pour le conseil des maitres nan mais oh!

Coline a dit…

@Gren : nos enfants sont des vampires... mais on doit aimer ça faut croire ! Ils savent qu'ils peuvent compter sur mama, et ils ne s'en privent pas. Même loin, ils nous rattrapent avec internet !
Faudra que tu nous racontes pour le conseil d'école : après une explosion, faut reconstruire...
Je connais pas le pasteur Oberlin. C'est un pote à Fulbert ?

Coline a dit…

@PimJ : gratitude pour les majuscules.

Coline a dit…

@Barbara : c'est exactement ça, des étapes, chaque jour.

gren a dit…

je t'expliquerai... :) mais c'est un peu long, surtout par écrit

Oberlin c'est un alsacien qui vivait dans un trou paumé du côté de coucou lake, enfin en face plutôt et qui tentait de faire accéder ses ouailles au savoir avec une pédagogie innovante et inédite pour l'époque

gren a dit…

pour le rapport de stage, il ne pouvait pas le faire en dehors du lieu de travail et l'a terminé ce weekend; pour une fois il a une excuse ;)

Geneviève a dit…

Avoir le choix, toujours !
Tu n'imagines pas à quel point ton billet me parle...
Je t'envoie des ondes surmultipliées, ça existe.

Nath a dit…

Moi je le connais le pasteur Oberlin ... et pas si paumé que ça le patelin Gren ! Ok je ne suis pas objective puisque je suis originaire de cette vallée ! Un précurseur en matière d'enseignement !
Bravo Gren ... t'as raison de dire ce que tu penses non mais oh ça suffit !
Les corrections de dernière minute de dossiers hyper importants j'ai donné aussi ... les sales gosses mais bon on les Zaime !
Plein plein de bonnes zzzondes pour demain ! Ne pas subir mais choisir
Je t'embrasse

Coline a dit…

ne pas subir, mais choisir. C'est joli ça.
je le note.
Pis je vais me coucher, j'ai oublié mon câble d'appareil photo...

Barbara a dit…

c'est parti
allez hop on y va
rien à perdre tout à gagner

zzzzz et ♥♥♥

Anne a dit…

let's go ...
☼♥☼♥☼♥

dany a dit…

en avant toutes !!!!!!!!!!!!!!!!!!
des bisoux , Coline et des ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ !

Emilie a dit…

C'est le grand jour aujourd'hui, non ? Super billet. Moi je dis que tu es dans le bon état d'esprit pour qu'ils te déroulent tous le tapis rouge, ou te fassent la danse du ventre pour que tu ailles bosser pour eux (tu choisis l'image que tu préfères :-)).
Des ondes à gogo et hâte d'avoir des nouvelles !

Barbara a dit…

profite de ton dimanche
bisous !