jeudi 28 mai 2015

100 % luxe

Avant-hier
je me suis payée un petit luxe :
j'ai croisé la Dasen
et, avec mon plus grand sourire,
je l'ai bien, bien remerciée pour la manière dont elle avait rempli mon dossier.
J'ai ajouté "surtout dans la perspective de la suppression de mon poste",
toujours avec mes lèvres retroussées sur mes dents.
Petit moment de flottement.
Hin hin hin...
Sourire intact (mais finalement sincère).
Alors elle a dit : "vous nous enverrez des cartes postales ?".
Pas de souci.
C'était prévu...

Hier
on a reçu un mail :
100 % de réussite des candidats présentés par la Creuse au Diplôme élémentaire de langue française (DELF) (92% en Haute-Vienne, 95% en Corrèze).
On n'était pas peu fières,
et tous les jours,
je les admire davantage.
Pis c'est un petit peu la preuve quand même
que le système qu'on avait mis en place dans notre département fonctionnait plutôt pas mal.

Aujourd'hui,
en partant,
il m'a dit :
"- au revoir madame, et bonne continuation pour les achats !
- heu ???? oui ???
- bah oui, les achats petit à petit pour les Etats-Unis : les lunettes, tout ça. Avant, vous aviez un téléphone de pauvre (si si) et maintenant vous avez un téléphone de riche."

Un peu plus tôt, dans l'après-midi,
on avait parlé des différences culturelles.
Il m'expliquait le kabaddi,
jeu archi populaire en Asie du sud.
"- Tu joues au kabaddi toi aussi ? Mais tu es tout mince ?
- Obligé, mon père jouait, mon grand-père aussi, mon frère, alors... un garçon, c'est obligé.
- Vous respectez beaucoup vos parents.
- Oui, on fait comme ils disent.
Par exemple, moi je vais pas avec les filles.
Seulement ma femme après le mariage !
- Bah oui, mais faut bien faire un peu connaissance avant quand même, non ?
- Non, non, mes parents vont me choisir une femme, et je ne la verrai que le jour du mariage.
C'est comme ça chez nous.
- Mais, comment on fait si on tombe amoureux de quelqu'un ?
- Oh là là, catastrophe madame ! Les parents te disent va-t-en, et faut aller habiter très très loin. T'existes plus pour ta famille, et si c'est des riches, ils tuent le garçon et la fille. On tue facilement dans mon pays.
- Dis donc, c'est violent. Et toi, tu en penses quoi ?
- Moi je pense que tuer, bon, non. Mais c'est pas bien de se marier comme ça, alors il faut partir loin."

A ce moment,
j'ai repensé au gamin prostré dans sa chambre du foyer,
qui avait refusé de venir passer des tests et même d'aller à l'école.
Je m'étais déplacée un mercredi après-midi,
et j'avais sorti de mon sac un vieux test Onisep en ourdou.
Et finalement,
il était venu au cours.
Et maintenant, on a ce genre de conversation.
100% de réussite.
100 % luxe.


Pakistan vs India Kabaddi World Cup 2014 Final... par Pakstatuz

4 commentaires:

Barbara a dit…

merci Coline

leyleydu95 a dit…

Je ne savais pas ce qu'était un ou une "Dasen"...Google mon ami m'a répondu!
Très joli histoire que celle de cet élève devenu papillon grâce à toi!

Barbara a dit…

@leyley

oui dans l'EN - Education Nationale - on aime bien changer régulièrement les jargons pour être incompréhensible

y compris des "anciens " instits

Coline a dit…

@leyley : oui, alors pour bien comprendre la situation, en plus du jargon, il faut savoir que, dans l'Education nationale, quand quelqu'un met sur ton dossier un truc du genre "avis hyper favorable", ça veut dire "je veux qu'il se casse".
C'est comme ça qu'on mute les pédophiles (mais moi j'aime pas les enfants, je précise).
Heureusement, l'avis est double,
il y a aussi celui du supérieur hiérarchique direct (l'inspecteur de l'Education nationale), qui lui, doit porter un avis circonstancié, fondé sur des critères précis.