mardi 24 novembre 2015

Un musée qui se laisse approcher

Pour changer du MET (Metropolitan Museum) et du MOMA (Musée d'art moderne)
Carlos m'a recommandé de prolonger la journée Highline avec la visite d'un musée récemment ouvert,
le Withney.
Entrée payante (22 dollars pour un adulte), sauf le vendredi soir (donativo) ou avec un coupon (toujours chercher des coupons sur le net avant de visiter quelque chose ici...), et mesures de sécurité beaucoup moins lourdes que chez ses grands frères.
Notamment, on peut entrer avec un sac en plastique si on a fait des achats,
et surtout photographier les œuvres, sauf opposition de leur propriétaire (sur les expo temporaires).

Visites guidées incluses dans le prix.
J'ai ainsi bénéficié de celle du huitième étage consacrée à Archibald Motley,
un artiste métis de Chicago,
qui a connu une époque pas facile...





Ensuite je suis descendue au septième pour l'exposition permanente sur la peinture américaine : Calder, Hopper, Pollock...
en me livrant à mon activité préférée : prendre des photos d’œuvres qui me donnent des idées pour la classe.

Par exemple celle-ci :



Je verrai bien quelque chose sur la représentation des Etats et leur quarter....

Ou celle-ci
cire, peinture et crayon graphite,
qui m'a rappelé qu'on peut faire dessiner avec une bougie (froide),
puis remplir les interstices avec de la couleur pulvérisée par exemple.


Et enfin,
on n'oublie pas, avant de quitter le musée,
la terrasse et sa vue magnifique, un côté Hudson, un côté Highline.





2 commentaires:

Barbara a dit…

merci!

Marité a dit…

Il est vrai que les contrôles sécuritaires sont très importants... Je finissais par ne plus mettre de ceinture au jeans... pour gagner du temps :-)
La chance pour Calder, Pollock etc...
GROS BECS