lundi 23 octobre 2017

Née pour remplacer, née pour consoler

Je suis née un 23 octobre.
Le jour de l'anniversaire de ma mère.

20 ans plus tard, dans le livret de famille, j'ai découvert qu'une autre petite fille était venue au monde pile un an avant moi.
Le cou emprisonné dans le cordon, pas le temps de respirer l'air de la vie...

Le chagrin de ma mère, sa culpabilité d'avoir conçu un enfant dans le péché, son angoisse de me perdre, je les ai portés je crois toute ma vie.

Une valise un peu plus lourde que celle qu'on emmène habituellement à la maternité. Qu'il aura fallu traîner longtemps... Pas facile de se construire une sécurité de base.

À quatre ans, un petit frère est venu au monde, qui a remporté tous les suffrages, et n'a remplacé personne.
Le seul garçon de mon père, après toutes ces filles, dont celles dont on ne parlait jamais, issues d'un précédent mariage...
Quatre ans, l'année aussi où j'ai vu le loup...

Et puis 7 ans plus tard, l'accident de ma mère. Le sang, l'âge adulte, avant l'heure.
Et la remplacer elle.

Un jour je comprends combien mes choix de vie, et de partenaires sont biaisés par ces impostures. Mais trop tard, les dés sont jetés.
Pour moi les hommes tristes à consoler, les fantômes à remplacer, les ardoises à effacer.
Pour moi et avec moi.
Avec mon accord finalement.
Et encore avec lui...
C'est peut-être pas un hasard, si en voyant défiler les joyeux monstres et squelettes de la parade d'Halloween, je me suis dit qu'il était temps de laisser les costumes des autres au vestiaire.



Peut-on se réparer à deux, ensemble, côte à côte ?
Exister sans être utilisée ?
être consolée ?
C'est qu'il y a encore un chemin entre savoir et pouvoir...ne pas se remettre dans les mêmes situations malsaines ou déséquilibrées.
Rendez-vous l'an prochain !



Edit : oublié de préciser que la première photo, c'est le présent de Barbara, qui n'oublie jamais... Merci pour vos mots, vos messages, vos lettres, encore plus précieux quand on est loin !

13 commentaires:

Barbara a dit…

difficile de mettre des mots , de commenter (en plus tu me prends au réveil ;o) )
alors je te serre fort contre moi contre mon coeur
et continue à penser à toi

ehoui c'est possible
je( te )le souhaite plus que tout

je repasserai

Barbara a dit…

allez hop tout s'évapore le 31 et tu renais le 1er
!

Mel a dit…

Tu as su mettre des mots sur cette histoire lourde et douloureuse, visiblement tu es prête à faire le tri dans ton héritage et à refuser de porter quelque chose qui ne t'appartient pas. Je suis de tout coeur avec toi !

Barbara a dit…

@Coline

♥♥♥ de douces pensées pour ta journée de" non -anniversaire "et les suivantes ;o)
je pense à toi

la route est ouverte
et l'horizon immense
bisous !

Nath a dit…

Avec toi en pensées , bisous !

Dany a dit…

Comme tu es belle Coline !
Tu aimes la vie , cela se voit et c'est pq tu te bats et remonte tjrs les pentes . Bonne continuation ....Tu parais si jeune .... Tu as la vie devant toi .
Gros bisous

Barbara a dit…

@Dany elle est jeune !

bisous à toutes les 2

Barbara a dit…

♥ et pensées à plus tard !! ;o)

Barbara a dit…

bon weekend
bisous

Sécotine a dit…

Ils sont beaux et tristes les mots qui racontent ton histoire ... Mais la verbaliser, c'est un pas vers la résilience , non ? Ces derniers temps, j'ai beaucoup eu l'occasion de parler d'histoires de famille suite à des problèmes dans la mienne. Elles sont rarement linéaires, souvent tortueuses avec des impasses plus ou moins sombres, mais elles construisent aussi des gens extraordinaires. Je te souhaite un bel anniversaire, même s'il est passé, et j'adore ton beau cadeau en photo !

Barbara a dit…

bonne semaine et bon mois de Novembre @Coline

Mamina a dit…

Très en retard une belle nouvelle année avec plein de bisous
Suis dans ma belle Bretagne
À bientôt

Barbara a dit…

♥♥