mardi 10 octobre 2017

Week-end plus size #10 Un petit break, une grand respiration

C'était la première vraie coupure depuis la rentrée,
surtout que j'y avais ajouté le jeudi.
J'ai pas fait la moitié de ce que je voulais faire,
Mais j'ai profité du plus important.
Quatre jours sans voiture, à sillonner la ville à vélo.


Piscine en plein air et méditation quotidiennes, un peu de danse,
une sortie un peu irréelle, à cheval sous la pleine lune, avec l'homme des bois,
toujours aussi blaireau, mais quand même excellent guide dans la campagne louisiannaise.



Et une longue randonnée en pirogue, imprévue, à son initiative...
Départ dans les empreintes d'alligator,




Deux heures quarante à l'aller,
pagayage contre un courant déroutant,
crapahutage dans la boue,
jusqu'aux genoux, 
portage de la pirogue au barrage, 
limbo sous les troncs qui entravent l'eau...


Je sais bien pourquoi il veut qu'on reste amis...
c'est pas tous ces dates dont il voudrait profiter ,
qui seraient capables d'en faire autant sans vouloir me vanter...
Et pour quelqu'un qui aime bien soi-disant être tout seul,
well, heureusement que j'étais là ce week-end...

Arrivés au restau (pieds nus, il avait perdu mes chaussures au barrage)...il a même esayé d'emballer devant moi.
Il se présente, dit qu'il est musicien, lui propose de venir l'écouter la prochaine fois...
Elle bien propre sur elle.
Lui vieux, hirsute et qui ressemble à rien.
Le rateau...
Huhu... la grande classe comme dirait une de mes copines.
J'ai bien ri en tout cas.
Surtout que ça m'a pas fait de peine.
J'étais assez détendue du string.

Au retour, 2 heures seulement,
dans le sens du courant, obstacles connus et anticipés,
j'en ai profité pour vider les deux ou trois vilaines choses qui restaient dans mon sac,
sans m'appesantir sur ses dénis et incohérences qui ne me concernent plus.
Ce matin, je me suis souvenue que tout ce chagrin, il ne date pas du mois dernier,
et que j'avais bien essayé d'y mettre un terme.
Alors oui, c'est moins déconcertant de se dire qu'il a fallu un peu plus que quelques semaines pour me défaire d'un mirage largement initié par la vie farouche.
Que j'ai bien fait d'affronter la situation, et de le revoir, plutôt que d'appréhender de le croiser au coin d'un bal avec une autre main dans la sienne.

Et puis jeudi soir, j'ai répété avec un groupe qui veut travailler sur mes chansons.
Jimmy m'avait dit : "C'est pas normal que t'aies jamais chanté ici."
Mais si ça l'est : c'est le prix à payer quand tu dois rester dans l'ombre d'un ego qui ne s'intéresse pas vraiment à qui tu es, mais te tendra le ti'fer pour que tu restes derrière lui.
Les arrangements étaient juste géniaux, la violoniste et le batteur excellents.
J'étais vraiment émue.
Le lendemain, je suis allée écouter ses arrangements à lui, sur ce projet qui traîne sans avancer depuis un an et demi.
Pas mal.
Mais il y a du boulot.
Beaucoup.
La vérité c'est qu'il est un grand chanteur, mais pas un violoniste exceptionnel.
S'il se donne de la peine, ce sera chouette.
Sinon, bah il pourra continuer à cultiver l'amertume de ne pas avoir la place qu'il estime mériter...

Et moi, si je résume, je me suis surtout pardonnée d'avoir confondu l'attirance avec l'amour, le vrai.

À part ça, et un ciel faussement menaçant


on n'a pas eu d'ouragan...



Depuis Katrina les médias exagèrent beaucoup les risques,
sachant que quand même, de temps en temps, ils sont réels..

Et enfin, une soirée magique et féérique, hors du temps,
avec le cirque du soleil...
Une première pour moi, et j'ai vraiment aimé.
Ça vaut le déplacement.






9 commentaires:

Barbara a dit…

merci
plein de hugs

ps tu retournes bientôt voir ce groupe sympa (du jeudi) alors?

Anonyme a dit…

bonjour ... je vous lis ... et vous m amusez ...
je me reconnais dans les atermoiements de votre petit cœur ...
et j'ai fait mienne la réflexion par une personne que je qualifierais de compétente ... "nous sommes tous des pervers ... et si nous restons c est que nous en tirons un bénéfice ..." Reste à savoir pourquoi ...si les raisons sont bonnes ... et si ... et si ...mais faute de grives ... doit t on manger à vie des merles ...pas sûr
Je vous souhaite de trouver en vous la force d'être et de grandir .. Je souris en écrivant cela ... c'est comme un conseil que je m'inflige à travers ces quelques mots ....
Vos paysages sont une chance ! de vous à moi : Mona

Coline a dit…

Merci Mona. ..
C'est un peu la même réflexion que
On attend toujours le prince charmant et en attendant il faut se contenter des 7 nains. ..

Pimj a dit…

Mais ils sont très bien les nains !?
Bon faut peut-être enlever grincheux et dormeur... et encore !
:p

Coline a dit…

Aaaaaaah mais c'est ça ! Je viens de me taper Grincheux...
Tout s'éclaire...

Barbara a dit…

@Coline MDR!!

Mamina a dit…

Une bien jolie semaine avec l'horizon qui s'éclaircit de plus en plus...
Imprime bien tous ces magnifiques paysages, profites !
Plein de bisous

Barbara a dit…

bon vendredi !

Barbara a dit…

des bisous des bisous des bisous pour toute la journée !
;o)