mercredi 20 février 2019

La grossitude ça n'existe pas #11 Toute une vie

J'ai éclaté en sanglots.
"Mais c'est pas possible ! J'en finirai jamais. C'est l'histoire de toute ma vie."
Elle a fait ce qu'aucun médecin ne fait jamais : elle m'a pris dans ses bras pour me consoler.
Pendant que je séchais mes larmes elle a dit :
"Je ne vous connais pas. Mais c'est évident que vous avez vécu des choses très dures.
Pourtant vous avez survécu et vous vous en êtes sortie.
Il n'y a aucune raison que vous ne vous en sortiez pas une fois encore".

Ça faisait quelques temps que je ne me sentais pas trop bien.
Maux de tête, essoufflement...
Et vêtements un peu trop ajustés.
Je suis allée chez le médecin et j'ai dit : "j'ai grossi certainement, mais je sais pas de combien. J'ai pas de balance".
Alors elle m'a invitée sur la sienne.
Impitoyable : plus 7 kilos.
En 7 mois.
1 kilo par mois donc.
C'est pas juste l'hiver....
Ça fait trois ans que je n'y pensais presque plus.
Mais si je suis honnête,
ça a sûrement déjà commencé en Louisiane.
Pourquoi ? Mystère.
Ce que je sais c'est que quand le corps a souffert, subi une agression, été atteint dans son intégrité, quelque chose d'animal en nous craint que ça puisse se produire encore.
Calmer la peur avec la nourriture, se faire une armure de graisse en rempart contre les assauts du désir, c'est se protéger.
Or, suivre un régime c'est se dissocier de son corps.
De ses sensations.
De ses émotions.
Contrôler une sorte de machine.
À mon corps je veux dire désolée de t'avoir fait subir les compulsions, les gavages, les gloutonnages.
Pardon de t'avoir poussé aux limites de la douleur, du poids à porter, de t'avoir fait souffrir.
Je t'aime et je te remercie de m'avoir conduit jusqu'ici en restant en bonne santé.
De m'avoir donné le plaisir des sensations : voir ce qui est beau, entendre la musique, marcher, danser, goûter ce qui est bon, l'eau et le soleil sur la peau.
Mais comment me réincarner en toi ?


9 commentaires:

Barbara a dit…

bisous Coline
fort fort les bisous

(j'ai pas regardé la vidéo plus tard)


Barbara a dit…

par contre "chouette" medecin
déjà

Anonyme a dit…

Je connais : 40 kilos depuis 11 ans et le diagnostic d’un cancer chez mon frère tout juste marié et à q mois d’etre Papa. Il a fallu gérer son entreprise, soutenir nos parents et sa femme, lui faire ses soins car il ne voulait pas d’autre infirmiere
J’ai tenu jusqu’à sa rémission puis sa guérison
Mais mon corps et mon esprit en payent le prix fort depuis
Thérapie, chronodietetique, yoga, méditation, rien n’y fait
La dépression est encrée et je suis incapable de résilience
Désolée je suis décourageante
J’espere de tout cœur que votre famille et vos amis seront à vos côtés car c’est cela qui me manque depuis 11 ans
Courage

Barbara a dit…

@anonyme

bon courage aussi pensées vraiment

Coline a dit…

@nonyme
Je ne vous trouve pas décourageante mais peut-être découragée.
Oui je me sens bien entourée et je peux en parler.
Mais la vraie ressource je crois que c'est moi.
Et j'ai envie de croire mon médecin, ça m'aide.

Bénédicte a dit…

Tiens, j'ai visionné cette vidéo cette semaine !

Je ne sais pas si on se remet un jour de ses blessures d'enfance... Mais sois bienveillante vis à vis de toi, de ce corps, on s'en fout des fringues.

Je t'ai connue via le blog de Caroline, je sais que tu sais tout sur le sujet. Mais ça fait du bien de l'entendre. Le diktat de la minceur nous fout dedans, être gros, c'est mal, c'est moche. Mais MERDE !

Sois heureuse. Ca c'est important.

Des bisous

leyleydu95 a dit…

j'ai regardé toute la vidéo et j'ai beaucoup aimé le discours de cette femme.
Je partage son point de vue sur la sleeve et le G.R.O.S même si je suis moi même découragée quand je reprends 4/5 kilos...ce qui a été le cas cette année.
Ce qui me réconforte,c'est que maintenant je sais que le régime n'est pas LA solution car j'en ai tellement fait dans ma vie que je devrais faire une taille 36 et pas 50!!...alors j'attends que les vagues de la vie se calment et je re-zermaterai car je sais que j'en ai les capacités!

Barbara a dit…

bisous et j'espère bonne soirée ♥♥♥

Coline a dit…

@leyley : "je devrais faire une taille 36 et pas 50, attendre que les vagues de la vie se calment"... très bien vu et très joli !
Je suis complètement d'accord avec toi : le régime n'est pas la solution.
Ou alors la solution finale, c'est-à-dire celle qui m'a conduit jusque là.