jeudi 12 septembre 2013

Passe-partout

Je n'ai pas spécialement aimé la cathédrale de Burgos.
Trop grande, trop chargée, trop baroque.
Mais en levant la tête sous une clé de voute étoilée,
je m'y étais sentie pénétrée de cette lumière zénithale qui tombait sur moi.


Association d'idées ?
Je me souviens avoir entendu comme un écho à ce petit signe du mois de juin,
la veille de l'offre pour la vente de ma maison.
un peu plus d'un an après ce rêve de clés qui m'obsédait,
et tous mes actes manqués serruriers.

Ensuite, je n'y ai plus pensé, 
sauf ce matin .
D'un seul coup, 
les clés en pointillés ont tracé une ligne droite,
comme une évidence d'un point à l'autre de ma vie.


Hier, mon fils avait ôté de l'entrée tous les crochets à sacs, les meubles à chaussures, et les porte-clés.
Toutes les clés récupérées étaient posées en tas,
pour les nouveaux propriétaires
dans la cuisine qui ne déménage pas.

Et juste à côté,
il y avait le trousseau de ma nouvelle maison.


 Dire qu'à poids égal,
depuis quelque semaines,
je me sens plus légère,
c'est un euphémisme.

Délivrée

7 commentaires:

Barbara a dit…

en effet!

gren a dit…

ah oui, y'a pas photo !

Anne a dit…

euh ... tu gardes les porte-clefs quand même ?

dany a dit…

le lien entre le nombre ( et le poids) de toutes ces anciennes clefs et de tes nouvelles est éloquent !
Belle nouvelle vie Coline " libre " !

Coline a dit…

@Anne : non
Sauf le bleu, of course !

Coline a dit…

D'ailleurs, tiens, je le change tout de suite.

Anne a dit…

:-)))