lundi 28 octobre 2013

La coquillette en instantané / Desde Virgen del Camino hasta Hospital de Órbigo

Il fait un froid de loup,
et l'albergue paroquial est certainement sublime en été,
mais là, juste, on se pèle,
et je pense que demain, je devrai remettre ma culotte mouillée.
Je n'ai rien lavé d'autre,
ma polaire commence à sentir la petite fille qui se néglige.
Ce soir ce sera nouilles chinoises en prise rapide.
Le chemin aujourd'hui était très solitaire (j'aime bien)
mais aussi très laid (j'aime moins).
À part quelques nouvelles maisons de hobbits



The way today ressemble essentiellement à ça :


 Avec quelques champs de maïs en fin de parcours.
Mais je tiens bon, parce aue je ne veux faire au'une petite étape demain, la dernière,
et aue je n'ai pas envie de courir pour attraper le bus.

Je suis recompensée par l'arrivée à Hospital de Órbigo


 son pont et sa chaussée de pierres


7 commentaires:

ctrogyp 168 a dit…

J'ai beaucoup aimé cette auberge à Hospital de Orbigo... Pour le look pluie, c'est obligée, tu es pardonnée!

dany a dit…

quelques pas encore Coline et tu auras réussi ♥

Anne a dit…

en espérant qu'il y ait cette fois de la place dans le bus ...

Barbara a dit…

courage !
tu peux!

Barbara a dit…

♥♥

Barbara a dit…

mercredi tu as eu le bus j'espère

Coline a dit…

@ctrogyp 168
C'est très joli, et c'est sûrement le top en été. Mais là, les douches dehors, et les dortoirs pas chauffés, c'était un peu limite.
J'étais contente d'avoir un sac à viande en soie dans mon sac de couchage.
Quelqu'un avait enfermé les chats dans la cuisine, le matin, ils avaient gloutonné mon petit déj.
Le pain frais bien sûr... le dur, ils me l'ont laissé...
J'ai beaucoup aimé le village.