mercredi 2 octobre 2013

Les choses les plus simples

J'aime ces plantes qu'on appelle les simples.
J'aime que ma vie soit devenue plus simple (bien qu'assez bien remplie quand même.)
et qu'elle pousse au soleil et à la pluie sans que la nuit me torture.


Tous les soirs je m'endors sans tourment.
Tous les matins je me réveille un peu étonnée d'avoir dormi tranquille.
J'en profite, je ne suis pas certaine que ça va durer.
Mais je ne me sens ni dans une période de hauts, ni dans une période de bas, je me sens juste vivre.
Quand je nage, je ne compte plus les longueurs pour m'empêcher de penser, je me sens joyeuse de respirer, presque surprise de cette mécanique harmonieuse qui me propulse à ras d'eau.
Quand je marche, même dans la rue, je suis toujours un peu en quête de cette sensation éprouvée sur le chemin : les pieds qui se déroulent au sol, dans le prolongement des hanches et des genoux.
Je ne suis plus que cette courroie de transmission entre l'air et la terre.
C'est un peu étrange à décrire et assez délicieux à ressentir,
car il n'est plus question dans ces instants de poids, d'esthétique, des culpabilité, de frustration,
d'angoisses financières ou affectives,
il n'est plus question de rien d'autre que cette connexion de moi à moi réconciliés,
et d'être disponible pour sourire à ceux qui croisent ma route.

J'aime me dire que

maintenant
tout va bien.

Évidemment, il  y a quelques dommages collatéraux.

Plus de mec (pas pluS non, non, plus du tout...)
Plus de sèche-linge.
Plus de lave-vaisselle.

J'ai décidé de m'en passer pendant un an.

Et puis de voir si je me peux m'en passer pour toujours.

Un an ça nous mène à avril pour le sevrage de bagatelle,
et à septembre l'an prochain pour celui de l'électro-ménager.
Je ne sais pas ce qui sera le plus dur,
mon fils me tanant tous les soirs dès qu'il faut sortir la bassine de la vaisselle.
Mais c'est un challenge intéressant, le défi de la simplicité.

10 commentaires:

Barbara a dit…

je suis heureuse pour toi


je marque que ça
HS et viens de passer 4h pas prévues sur problème à ordi
mais je voulais quand même te mettre un mot
je t'embrasse fort

(sèche linge et lave vaisselle moi j'ai pas et je veux pas )

Pimj a dit…

Profite ! ♥


Nous on a commencé à utiliser le lave-vaisselle il n'y a pas très longtemps, parce qu'on en avait un, et que ma mère, quand elle venait, disait que ça use moins d'eau qu'une vaisselle à la main... :)

Naternelle a dit…

Ben moi, je bénis le lave-vaisselle et je vénère le sèche-linge. Pas question de m'en passer ! J'aime les machines parce qu'elle me permettent d'avoir plus de temps pour faire ce qu'elles ne feront jamais à ma place.

Barbara a dit…

@Naternelle certes mais tu as 2 pts bouts aussi
ici le sèche linge pour nous 2 pas besoin d'autant que le linge est sec le temps que la 2e machine soit finie généralement (pis je le mettrai où?)
@Pimj oui parait
(pas convaincu si on laisse pas couler l'eau pdt savonnage )

mais moi j'aime faire la vaisselle (si si )je la faisais partout où j'allais avant !!! !!!-déjà raconté d'ailleurs
par contre je déteste (donc je fais pas !) essuyer

Coline a dit…

Quand les enfants étaient petits, et qu'on était 5 à la maison, je n'aurai pas pu m'en passer.
Ça n'aurait pas été simple du coup.
En fait, le truc, c'est de s'adapter à ce qui change je criois.
Pour l'eau, je crois que c'est vrai pour une famille. Par contre à deux...

Geneviève a dit…

Le lave-vaisselle je m'en fiche... Le lave-linge, j'aurais du mal même si je m'en suis passé pendant 5 semaines de marche.
Mais l'amour ????? Impossible de dire comme toi:
"J'ai décidé de m'en passer pendant un an.

Et puis de voir si je me peux m'en passer pour toujours."

A part ça, une bonne nouvelle pour ma prochaine marche: une boutique Lush vient d'ouvrir à Rennes !!! C'est un signe pour que je reparte non ?

Coline a dit…

Un signe est un signe, ça ne se discute pas,
Je crois que je vais repartir de Burgos aux vacances de Toussaint.
Pour l'amour, j'aime cette expérience de tenter le choix d'être seule sans le subir. Mais au-delà d'un an, j'avoue, ça procèdera de la résignation.
En même temps, après tant d'années...

Geneviève a dit…

T'es une sacrée nana de repartir en Novembre... Ah la la... quand je pense que je tergiverse pour le départ du Mont St Michel ou la pointe St Mathieu (Finistère)

Dorémi a dit…

J'admire ta sérénité. Elle me fait du bien. Merci Coline.

Coline a dit…

@geneviève : ça dépendra de la météo quand même
Mais on ne sera que fin octobre, tout a un mois de retard cette année, et c'est la meseta, alors si ça se trouve, j'aurais de la chance.
@ Dorémi : je vais être franche, à moi aussi, elle fait du bien...après des années de mal être, parfois je me regarde et je me dis : enfin, tu respires !
Il m'arrive de regretter que ce soit si tard dans ma vie, mais finalement, il me reste encore quelques années en bonne santé pour en profiter, alors que j'aurais pu être malheureuse toute ma vie, à payer une histoire familiale dont je ne suis en rien responsable.