mercredi 18 mars 2015

Ciné plus, ciné moins

On y court...
Une fiction très documentée,
autour de l'histoire de Many, un jeune sikh téléporté en France pour y travailler,
rembourser son passeur et envoyer de l'argent à sa famille.
Émouvant, attachant
dans un univers qui n'a rien de manichéen,
celui des mineurs isolés.
Je ne vous en dis pas plus,
à part
allez-y les yeux fermés.
Euh non, pas fermés en fait,
c'est du cinéma...



On oublie...
Enfin moi,
je vais l'oublier très vite,
contrairement aux petits bijoux eastwoodiens
qu'ont été
La route de Madison
Grand Torino
Mystic river
Million dollar baby.

Alors
en vrai
j'ai pas tout détesté,
vu sous l'angle de mon projet d'expat,
tout ce qui parle de l'Amérique profonde
le drapeau devant la porte
le patriotisme
Dieu...
Tout ça m'intéresse bien sûr.
Mais c'était long
et pas bon.
C'est quand même sur fond de guerre en Irak,
dont l'exposé des causes est soigneusement évité,
juste vaguement évoqué par un soldat
peu avant de se faire tuer.
Conclusion du héros : c'est bien fait, c'est le doute qui l'a tué...

Le pire moment :
soucieux de maîtriser son budget plombé par les effets spéciaux,
Clinty a opté pour l'emploi d'un poupon de plastique.
Une véritable scène d'anthologie : la femme du héros allaite le poupon,
le refile à son mari (pour une fois qu'il est là),
lequel lui bou-bouge un peu la main pour faire plus vrai.
A part ça, j'en garderai pas un souvenir impérissable
si ce n'est peut-être que, bien souvent,
les gens meurent comme ils ont vécu : connement...

2 commentaires:

christophe a dit…

çà faisait longtemps que je n'étais pas venu sur ce blog et çà m'a fait plaisir d'avoir de vos nouvelles vu que nous ne nous croisons plus au travail derrière les barreaux. Merde pour l'entretien,je crois comprendre que çà vous fera beaucoup de bien.
Amicalement.

Coline a dit…

Merci Christophe...
On se recroisera sûrement un jour.
pis au fait, mon Berlingo est à vendre !