mercredi 17 juin 2015

Ecomytho

Ami lecteur,
je souhaite soumettre une question scientifique à ta sagacité :
si on roundupait le parti socialiste,
penses-tu que ne survivrait que la gauche génétiquement modifiée ?

Eh bien moi,
je crois que s'il n'en reste qu'une
ce sera Pyralène Royal.
Elle tient ce gentil surnom de son précédent passage au ministère de l'Environnement,
quand elle aimait déjà bien qu'on parle d'elle dans les médias.
C'était avant Twitter,
il fallait donc se donner davantage de mal,
et ne pas hésiter à pousser fort pour faire de la naissance de son quatrième enfant,
la une de Match.

Ne poussez plus madame, on voit la tête...

Photo Paris Match

Même après avoir dépassé la date de péremption,
elle n'hésite pas à payer de sa personne et à se rendre dans les rayons d'une grande enseigne de jardinerie
à grand renfort de caméras
pour retirer le Round up des gondoles de libre-service
(admire la subtilité de la formulation...)

Et là on se dit que,
depuis le temps qu'on souligne à quel point le glyphosate est nocif pour l'environnement et ses habitants,
nous y compris
et à quel point la publicité de Monsanto sur son élimination
totalement contraire au principe basique selon lequel
rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme
(donc le Round up se transforme en pognon, tu me suis ?)
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !
enfin un acte politique responsable et courageux.



Photo le Parisien
Oui mais ça
c'est une appréciation du temps d'avant.
Soit, plus ou moins trois mois avant la présidentielle,
quand François Hollande affirmait encore "Mon véritable ennemi c'est la finance".

Maintenant que tout le monde est devenu plus raisonnable
- tout le monde à part les pauvres, qui ne pensent comme d'habitude, qu'à se goinfrer tant et plus -
il faut avoir la présence d'esprit d'aller lire les petites lignes du vrai projet de plan Ecomytho  Ecophyto 2.
Je résume : déjà, on est bien d'accord, ce n'est absolument pas une interdiction contrairement à ce qu'affirme sans broncher son altesse royale.
C'est juste qu'il ne faut plus mettre le vilain Round Up en LIBRE-SERVICE !
Mouaaaaah !
Abracadabra je crée des emplois.
Des emplois de vendeur de Round up derrière un comptoir....
Avec tout plein de conseils aux "acheteurs amateurs de cancer", n'en mettez pas trop et tout ça.
Bon, pis bien sûr, les professionnels eux pourront continuer à s'empoisonner sans problème
et à arrondir les bénéfices de l'industrie du gluten free.
(Oui, en vrai, les de plus en plus nombreux  intolérants au gluten
seraient en fait intolérants au gluten roundupé...).

Donc,
un quart de seconde,
on a eu très peur pour la cotation boursière de Monsanto,
(à 12'30 : "Vous voulez faire interdire/ enlever des rayons" ... non, le Petit Journal n'est pas toujours un gage de probité intellectuelle et d'information précise...).



Maintenant,
on respire :
il aurait pas fallu être obligés de présenter les mêmes excuses qu'à Ferrero pour son Nutella tout plein d'huile de palme durable.

En revanche, on n'a pas peur du tout pour les centrales nucléaires.


Allez
pour le fun
des valeurs sûres :
toi, tu ne changes pas, t'es comme la com de Ségolèèèèèèèèèèèèèèène !


Stone & Charden - Le prix des allumettes par caenphx

Edit : je rappelle à tout candidat à une relation affective, voire même uniquement sexuelle, avec l'auteure de ces lignes, qu'un des critères immédiatement éliminatoire est l'utilisation du Round up, à titre privé et/ou professionnel.
J'aime pas, ça donne un goût.


11 commentaires:

Dorémi a dit…

Et tu pars au pays du Roundup ready ?

Coline a dit…

... et des côtes mazoutées....
mais j'y vais pas pour trouver un mari.

Dorémi a dit…

Me doutais que tu me répondrais ça :D

leyleydu95 a dit…

J'ai regardé un doc sur Ségo hier sur France 3 et j'ai trouvé la femme courageuse et obstinée même si je ne suis pas toujours fan de la femme politique.

Mon fils a eu peur que je n'achète plus de Nutella quand je lui ai expliqué qu'une ministre avait dit qu'il ne fallait plus en acheter parce que c'était le mal...Mais en bon petit garçon de 8 ans, il a dit "tant pis, on mettra de la confiture ou du miel sur les tartines et des fois on fera fondre du chocolat parce qu'il faut obéir à ce que dit le président!"

Pour le round up, on le sait depuis des années que c'est pas bon pour la nature et pour les hommes mais Monsanto est tellement puissant qu'il va falloir un gars ou une fille avec d'énormes cojones pour s'en débarrasser!

Dorémi a dit…

Leyley, tu me prends de vitesse, j'allais demander à Coline si elle l'avait vu :
http://pluzz.francetv.fr/videos/segolene_royal_la_femme_qui_n_etait_pas_un_homme.html
Pour ma part je la trouve assez visionnaire, et je crois qu'elle dérange, d'où l'aimable surnom dont tu parles, et sûrement d'autres… Je crois aussi qu'il y a ce qu'elle voudrait faire et ce qu'on la laisse faire…

Dorémi a dit…

@ Leyley, plutôt que du Nut', prends lui de la Nocciolata : plus de noisettes, pas d'huile de palme, de la lécithine de tournesol à la place de la lécithine de soja, le tout bio…

Coline a dit…

Oui, bien réussi le doc puisque il attire votre empathie de femme pour une femme qui se bat dans un monde d'hommes.
Alors elle a pu changer en quelques années, mais elle est capable de mentir avec un aplomb terrible pour obtenir ce qu'elle veut. Et c'est ce qu'elle vient de faire au Petit Journal.
Moi je voudrais juste qu' on prenne une fois le problème dans l'autre sens : que risque VRAIMENT un état à interdire totalement le glyphosate? Mettre des gens au chomage ? C'est pire que des lésions irréversibles ? Non, c'est pas qu'une question de cojones...

Coline a dit…

Il est mignon ton fils Leyley, et je trouve ça chouette ce discours responsable. Sauf que c'est bien, comme citoyen, d'apprendre aussi à ne pas obéir à tout ce que dit le président. C'est ça le plus dur quand on devient adulte : garder son discernement, pour bien garder à l'esprit que l'austérité pour les plus modestes par exemple, c'est indécent quand le fric suinte de tellement de portes....

Dorémi a dit…

Mon avis date d'avant le visionnage de ce film. Dans l'entretien au Petit Journal j'ai surtout senti qu'elle n'était pas à l'aise, entravée par un devoir de réserve ou de solidarité avec le gouvernement, appelle ça comme tu veux.
Je suis d'accord avec la question que tu poses quant à l'interdiction du glyphosate, entre autre saloperies qu'on nous fait absorber d'une manière ou d'une autre. Mais je ne connais pas sa marge de manœuvre. Quand on voit par exemple qu'elle s'est rangée du côté des assos concernant les serres d'Auteuil et que Valls l'a désavouée je me dis qu'elle ne doit pas rigoler tous les jours au sein de ce gouvernement.

Dorémi a dit…

Il faut bien sûr lire "entre autreS saloperies…"
Je suis d'accord avec toi, Coline, à propos du discernement. Ce n'est pas parce que "Jacques a dit" qu'il faut mais plutôt "Jacques a dit, voyons voir de quoi il retourne et s'il a raison"…

Dorémi a dit…

Concernant le Roundup, son retrait du libre service était déjà prévu dans le plan Ecophyto 2 :
http://www.bastamag.net/Offensive-sur-le-Round-Up-le-coup-de-com-de-Segolene-Royal