mercredi 22 juillet 2015

Biologie du bayou : l'inestimable apport de Facebook...










4 commentaires:

Dominique a dit…

Et figure-toi que si tu te fais mordre même par une toute petite (genre 5 cm de carapace), ça fait très, très mal. Je ne savais même pas qu'il y en avait aussi dans le nord, près de la frontière canadienne - alors que j'aurais dû réfléchir puisqu'elles sont utilisées en motif par les indiens locaux - alors imagine dans le bayou la taille qu'elles peuvent avoir et la douleur qu'elles peuvent causer. J'aimais les baignades dans les lacs (même seulement des pieds) pendant ces étés caniculaires, mais je crois que je vais réfléchir

Coline a dit…

Alors ça, je peux te garantir que je ne me baignerai pas dans le bayou,
et que même avant d'entrer dans une piscine, j'y regarderai à deux fois.
Pis pas de ballade le soir là où il y a de l'herbe et de l'eau...

Ce qui fait un peu peur, c'est que, comme les écrevisses,
il y a certainement de ces tortues en Europe, car elles étaient très à la mode en aquarium et qu'au bout d'un moment, les gens les relâchaient n'importe où.
Elles attaquent les tortues herman et n'ont aucun prédateurs une fois adulte...

Barbara a dit…

@Coline je confirme ici dans certains endroits c'est la calamité
pour nos tortues d'Herman
la faune locale et les doigts qui passent

Naternelle a dit…

Mais c'est horrible ! J'en suis toute retournée ! Moi aussi j'ai calculé comment on pouvait mettre les doigts dans les yeux et taper le museau en même temps. Quand je pense qu'un seul petit moustique me fait piquer une crise de nerf ...
T'as raison pour le gun, ce sera le nouvel accessoire indispensable et s'il n'est pas girly, tu le relookes avec du masking tape.
Et le swamp man, va le falloir aussi.
Bon je t'envoie plein de ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ pour tout ça.
Bisous Colinity Jane !