jeudi 23 juillet 2015

Cela commence par un peu de chagrin, l'Amérique # 8 Children love list



La période de sevrage est déjà bien entamée.
N'étant à la maison qu'en pointillés,
je ne suis déjà plus chez moi.

Fini le temps des vases communicants,
celui où le panier de linge se vidait seul
tandis que le frigo se remplissait par le même miracle.
J'ai pas mal lâché prise,
bien que ça me démange.

Aujourd'hui les boys ont signé sans moi leur contrat de coloc,
et commencé à décidé de l'emplacement des meubles dans leur nouvel appart.
Je leur souhaite bon courage pour trier le boxon de Franzouski.





Je crois avoir fait tout ce qu'il y avait à faire.
A part ma liste des dix choses les plus importantes à leur dire.





1. Je vous aime et je suis fière de vous. Même quand c'est tendu, je vous aime et je suis fière de vous.




2. Faites-vous confiance.

3. Comportez vous en mensch, en gentlemen. Soyez respectueux des autres et de vous-mêmes, soyez élégants dans votre comportement. Ne mettez pas sans arrêt vos couilles dans la conversation, c'est agaçant.

4. Faites ce que vous pensez être bien, respectez les règles, non parce qu'on vous les impose, mais parce qu'elles nous aident à vivre ensemble.

5. N'attendez rien en retour.

6. Acquittez vous au fur et à mesure de ce qui doit être fait. La procrastination est source d'angoisse. Commencez par ce qui vous rebute le plus. Je sais que c'est difficile à croire, mais vous vous sentirez libres et légers. Agissez sans autre délai que celui de la réflexion.

7. Coopérez entre vous. Si vous ne pouvez pas compter l'un sur l'autre, sur qui pourrez vous compter ?  Et justement, ne comptez ni vos gestes, ni vos pas. Sans fraternité et solidarité, tout est plus dur.

8. Ne gaspillez pas  : l'argent, la nourriture, le chauffage, l'eau, l'électricité, mais aussi votre temps et votre énergie, à vous engueuler pour tout laisser traîner.

9. Soyez autonomes et responsables. Tous nos choix ont des conséquences pour nous et pour les autres.
Celui de la satisfaction immédiate n'est que rarement le bon...
Mais la vie est faites de ces choix, ne craignez pas de les opérer. Si vous vous trompez, ce n'est pas grave : assumez les conséquences, ajustez-vous et agissez de nouveau.

10. Sachez demander de l'aide.

6 commentaires:

Barbara a dit…

belle (et juste!) déclaration

ps l'affiche de l'hôtel maman est top !!)

la poule sur le mur a dit…

Tout est dit ...et si bien dit !
Anne

Marité a dit…

Tu es une super Môman !!!
Tes mots sont très émouvants...
(J'ai reconnu l'endroit des vacances:-)
GROS BECS

Coline a dit…

J'ai tellement aimé les voir marcher devant moi...

leyleydu95 a dit…

La 3 me plait tout particulièrement!
Voir marcher ses enfants devant soi est très émouvant!Tes mots pour eux sont plein d'amour!

Emilie a dit…

Tu leur as communiqué cette liste ? Comment ont-ils réagi ?