jeudi 31 mai 2012

Classe nomade

Mardi, ça aurait dû être une journée de merde.
Mais ce fut une bonne journée.
D'abord
il a écrit.
Il est en CE2, et ça craint, en anglais et en français. Je suis obligée de retourner la pendule,
sinon, il la regarde sans arrêt.
Mais il arrive qu'on saisisse au vol une petite étincelle dans leur yeux,
et que ça marche.

On a écrit à deux mains
c'était bien.

A Aubusson, d'où j'étais partie un peu contrariée la dernière fois,
on  a  trouvé une solution,
et ce fut calme et productif.

A St Avit
petits bonheurs
étudier "La soupe au caillou" avec cette petite sud-africaine d'à peine sept ans
éclate totale : elle lit avec une intonation remarquable.
J'aime cette élève avec sa peau noire qui vient de loin
j'aime le doux bruissement du travail de cette classe qui me rappelle celles que j'avais
j'aime cette maîtresse
ses valeurs
son organisation
le climat particulier des toutes petites écoles

s'ils ont la chance d'être bien accompagnés
les enfants font aussi l'apprentissage de l'autonomie, de la responsabilité, et de la coopération.
J'aime comme ils me saluent et prennent congé.



J'aime qu'on puisse s'échanger des plantes.






2 commentaires:

Mamina a dit…

Comment savoir dès le matin que ce sera une journée de merde ?
Rien ne dépend que de nous !
Bises

Barbara a dit…

:o)