dimanche 5 février 2012

Léthargie

Il neige
encore
la jardin, la rue, la ville s'enfoncent dans un silence gris et ouaté.
Il neige
et je n'ai pas envie de bouger.
Je reste en boule sous ma couette
un petit moment
je pense à la chance que j'ai
d'avoir du chauffage
et un salaire pour mensualiser le gaz et l'électricité
(c'est un genre de moyen pour éviter de penser à la facture....)
des pneus neige
et des boots de compétition.
Je pense à l'argent,
j'ai peur de manquer.
Je pense aux vacances.
J'ai envie partir,
vers l'est,
d'être un peu libre,
sans attache et sans contrainte.
Je pense que
pour survivre
il nous faut quelque chose de plus grand que nous.
Je pense que j'ai bien fait de garder mon père chez moi
même si c'est dur parfois.
Je pense
trop
à trop de choses.
Que j'ai besoin d'être un peu seule
sans bien savoir pourquoi.
Je pense aux longues journées ambrées de septembre
quand je goûtais d'être au volant
dans la lumière dorée de cet automne qui n'en finissait pas.
La neige recouvre tout, adoucit les reliefs et estompe les contours.
J'ai un peu peur pour la route
demain.
Mais demain
on verra
demain.

3 commentaires:

Barbara a dit…

bon courage pour demain devenu aujourd'hui

hilligje a dit…

je pense a toi

Coline a dit…

moi aussi je pense à toi
ça va
tu n'as pas trop froid ?