lundi 10 juillet 2017

Un samedi soir sur la Terre, ah ben non un dimanche...

Je sais pas si c'est la pleine lune,
mais entre deux crises de larme,
je suis à fond les ballons...
Donc hier, Franzouski m'a prêté son char, et j'ai filé à la Soute pour le bal avec les Genoux.


J'ai retrouvé avec plaisir la musique, les danses...
L'esprit malin de mes compatriotes : à l'entrée, un danseur m'interpelle. Ils sont en train de faire un groupe de 10 pour payer l'entrée 8.50 au lieu de 12 €...
J'ai compris à quel point ça me manque.
Tourner, chalouper.
Pas de partenaire attitré  ? Pas grave, tu passes de bras en bras, et c'est une bonne soirée.
C'est pas que je m'amuse pas en Louisiane, non.
C'est juste que ce sont pas mes danses.
C'est pas ma musique.
Ce ne sont pas mes pas.
C'est pas chez moi.
Et sûrement que j'y vivrai différemment cette prochaine année, maintenant que j'ai compris ça.
Je jongle un peu à après, et ça me paraît moins impossible qu'après ce soit ici.

Special tribute to Geneviève : Dis donc, tu savais toi que les chaussures, c'est un symbole onirique sexuel ? Donc ON NE PEUT pas trouver chaussure à notre pied.
Bah oui, la chaussure, c'est nous !
Faut trouver le pied maintenant.
Je sais pas si ça change tout ou si ça nous fait une belle jambe....

7 commentaires:

Barbara a dit…

quoi tu le savais pas pour la chaussure !!(le symbole onirique sexuel)

Barbara a dit…

super
merci

j'ai beaucoup pensé à toi ce weekend et je continue
des bisous

Mamina a dit…

Voilà donc un retour bien positif puisqu'il te redonne le goût de ton pays....
C'est chouette une expérience ailleurs pour le plaisir de revenir !
Courage pour les jours à venir, donne des nouvelles et en attendant vas écouter ta musique et danser sur tes pas...
Très chouette aussi ce qui se passe avec tes boys !
Plein de bisous !

Barbara a dit…

Barbara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Barbara a dit…

bisous

Geneviève a dit…

J'ai souri pour le "special tribute" !
Non je ne savais pas et ... je ne rêve jamais de chaussures... Je ne sais pas si je dois m'en inquiéter ou me réjouir ! :-)

Contente de voir le plaisir que tu as à retrouver tes danses et tes musiques.

Tu m'as fait rêver avec le tour de ce lac l'autre jour. Il est grand temps que je renoue avec ces journées de marche.