lundi 6 mars 2017

Lettre du bout du coeur #2


Mamina a écrit
"des fois ça roule pas comme on voudrait, le tout est de savoir où et comment on veut rouler ensemble".
Et c'est très vrai.
Moi je crois qu'on ne peut rouler ensemble, que si on laisse parler son coeur.
Même si on est un homme.
Parce que ça marche pas à sens unique.
Et que si on laisse pas parler son coeur,
c'est probablement qu'il n'a rien à dire.

Alors parfois le mien se déchire.
Pis je peux pas recoller les morceaux.
Quelque chose a changé, qui ne sera plus comme avant.
C'est quand je mesure tout cet amour que j'ai à donner.
Qu'à vouloir trop on n'a rien.
Que peut-être il faudrait se contenter d'un peu.
Et ça, non c'est pas possible.

Et si j'étais destinée à n'aimer qu'en pointillés ?

Alors bien sûr on s'est retrouvés.
Et ses mains sont toujours aussi chaudes.
J'aime sa voix, son accent, ses idées, ses mots et ses silences aussi.
Le regarder dormir, écouter son souffle, le regarder bouger et l'entendre chanter.
Si proche.
Et si loin à la fois.

Une histoire à durée déterminée.
Le temps d'un visa.
Comme tout ce que je vis ici.
Grand
Magique
Temporaire
Brutal
comme la vie qui passe
et qu'on ne retient pas

Pas le jardin que je voulais ..
 tout juste une oasis...





16 commentaires:

Barbara a dit…

mon coeur aussi se déchire en lisant ces mots
peut être que comme toi j'attends trop


bisous

belles paroles que celles de Mamina oui

dany a dit…

" aimer c'est tout donner et ne rien attendre en échange " ......
Bon , philosopher à 8h du matin , c'est bien ......... la vie ne nous offre pas toujours ces choix .
Bon courage , Coline ......... bisoux

leyleydu95 a dit…

Je viens de relire ton premier texte (mais en fait, je le relis de temps en temps et, à chaque fois, je galère pour le retrouver dans tes archives!!) et il me parle toujours autant.
Il est devenu vraiment important pour moi car je sens que je cherche la même chose même si je n'y arrive pas non plus pour l'instant.

Je suis bien triste pour toi de lire que ce n'est peut-être pas le bon...

Coline a dit…

Oui c'est vrai Dany.
Mais la première des compétences sociales pour moi c'est déjà de savoir dire qu'on est désolé d'avoir fait de la peine à quelqu'un.

Coline a dit…

C'est tellement récurrent chez moi, que finalement maintenant j'en prends juste acte...

Coline a dit…

Tu me donnes une idée, je vais mettre le lien sur le côté...

DoMi a dit…

Facile à dire, de loin, mais "seize the day".
Je t'embrasse.

Mamina a dit…


C'est vrai... on peut pleurer et se contenter d'un peu
mais on peut aussi être heureuse d'avoir autant...
Étais-tu mieux quand tu écrivais ta lettre ou maintenant ?
Alors, même si c'est pour un CDD profites-en à fond, prends ce qu'on te donne et préserves-toi en donnant et en demandant moins...
C'est un apaisement, tu verras...
Bisous affectueux

Coline a dit…

Dis donc on avance bien là : je suis heureuse d'avoir autant, et je suis bien mieux maintenant... ça c'est sûr...
J'aime bien ce mot là "apaisement"...

Pimj a dit…

Je ne sais pas si la relation parfaite existe vraiment, si on peut être sur la même longueur d'onde 100% du temps... Je crois plutôt qu'on rencontre quelqu'un avec qui on partage beaucoup, et que pour le reste, il faut apprendre à faire avec... Mais dans la limite de ce qu'on peut supporter sans souffrance, évidemment...

Personnellement, cette vision du couple me touche :
http://www.paroles.net/celine-dion/paroles-on-s-est-aime-a-cause
(En musique ici (plus parlant, les points forts sont mieux mis en valeur que juste en lisant le texte je trouve):
https://www.youtube.com/watch?v=RtaRcdQ-Kw8&list=RDKFgoMaBypcA&index=2
)

En tous cas, tu parais avoir du bonheur à prendre dans cette relation, alors profite, tant que les bons moments rattrapent le reste...



DoMi a dit…

Je plussoie avec Pimj, même si je suis en plein marasme... Il faut composer :-)
Je t'embrasse

Barbara a dit…

@DoMi /leyley bon courage aussi alors

DoMi a dit…

Merci Barbara

Barbara a dit…

♥ pour chacun

Coline a dit…

@Pimj : j'aime bien ça, s'aimer à cause, s'aimer malgré.
C'est assez proche de la philosophie de mon copilote....
Aimer aussi les défauts.

Mais moi je sais pas si je saurais faire, composer, faire avec...
peut-être que c'est le choc de deux forts désirs de liberté.
C'est pas si facile de s'accorder avant de jouer...

Geneviève a dit…

C'est joliment dit "l'oasis"...

Merci pour le lien sur le côté, je relis moi aussi cette lettre du bout du coeur.

Je me sens proche de tes attentes de cette 1ère lettre mais je comprends aussi le "aimer même les défauts, attendre moins..."
Je peux toujours philosopher "à la p'tite semaine", je crois que mon solo à moi n'est pas près de se terminer...