samedi 18 février 2017

Ave Maria

Jeudi il m'est arrivé une chose émouvante et touchante qui me trouble encore.
Jeudi on a appris qu'une de nos collègues de l'école,
( une célébrité soti dit en passant, car son mari est la vedette d'un reality show qui fait la gloire de notre village, ) donc une de nos collègues est tobée brusquement gravement malade.
Vraiment gravement, hospitalisée, et difficile à stabiliser.

À l'interphone, et aussi par l'intranet, on a été invité à nous joindre à un meeting un peu spécial.
La secrétaire et une prof de la crèche avaient leur chapelet.
Et toutes ensembles, on a dit le rosaire.
Ça veut dire qu'on prie de manière concentrée, avec cette litanie de je vous salue Marie (pricnipal sujet de dévotion ici), credo et notre père.
Tu vas rire, mais moi, femme de peu de foi, je ne me suis pas sentie parachutée dans un monde parallèle.
J'ai prié avec les autres, elles en anglais, moi en français.
Et avec ferveur en plus.
Il n'y avait pas tout le monde.
Il n'y avait pas celles qui étaient en service, ou celles qui n'y croient pas.
Mais il y avait les mêmes (jeunes) collègues qu'à la soirée pyjamas.
Les mêmes rigolotes.
Les mêmes hyper pro.
Et quelques autres.

J'ai déjà souvent parlé de mon rapport à la foi, que je n'ai pas chevillée au corps, et encore moins à l'âme, mais qui me touche quand je la vois chez les autres et qu'elle est sincère.
Aussi, ici, il y a une dimension communautaire qu'on ne trouve certainement pas partout en Louisiane, en tout cas pas de cette manière.
C'est  pas du prêchi précha.
C'est pas du prosélytisme.
Chacun pense ce qu'il veut et va à l'église de son choix (et le choix, il y en a...).



Mais quand l'eau est trop haute, ou quand quelqu'un est gravement malade, les gense se réunissent et prient ensemble.
C'est commme quand vous m'envoyez vos bonnes ondes, ou que vous invoquez Sainte Rita avec moi, ou quand je méditais à Shambala, c'est le fait d'être rassemblés autour d'une intention positive commune.
J'ai trouvé ça très fort, très beau, très touchant.
Ça ne m'a pas donné envie de rire comme la cérémonie de bénédiction des cartables..
Et je dois dire que si on n'était pas si loin de tout, je n'aurais pas demandé mon transfert pour l'an prochain.  Car c'est vraiment une chance de faire partie de cette communauté.

8 commentaires:

Barbara a dit…


et prière pour ta collègue aussi

"Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux"(St Mathieu)

Marité a dit…

Oui, c'est très émouvant ce genre de situation. J'ai une copine (athée) qui s'est retrouvée dans une église à chanter du gospel et à bouger comme les autres participants.
Des ondes positives pour ta collègue...
Gros Becs

Barbara a dit…

(je continue à prier avec vous)


bonne nouvelle semaine à toi à vous
pensées ♥

leyleydu95 a dit…

Je trouve cela très touchant aussi et j'aime l'idée que,même au bureau (enfin à l'école pour toi!), l'humain s'invite...Pas sur que j'arrive à transposer ces beaux sentiments dans ma World company!!

Coline a dit…

Elle va mieux et récupère doucement.
Elle est toujours en soins intensifs mais sa vie n'est plus en danger...

dany a dit…

alors continuons de prier ...... pour elle et sa famille .
de tt coeur avec vous tous et ce qui est beau c'est que tt cela traverse l'océan .
Rien ne sépare les beaux sentiments . ♥ ♥ ♥

Barbara a dit…

@Coline
merci pour ces nouvelles
et oui @Dany on continue

Pimj a dit…

♥♥♥