mardi 30 mars 2010

De la notion de loi, de la notion de choix

Je viens de voir ce film.
Avec en vedettes :
La police française
La gendarmerie française
L'administration française
Les camps d'internement français
Les trains français
Et surtout, dans le premier rôle, la loi française.
13 152 déportés juste pour ces deux jours là, 811 revenus après la guerre, aucun enfant, sauf ceux qui ont réussi à ne pas monter dans les trains.
J'ai pleuré.

6 commentaires:

Barbara a dit…

moi ça me prends toujours aux tripes
comment ne pas pleurer
surtout quand on sait que justement ça a existé

malgré certains discours

toujours rester vigilant

je suis admirative devant la force des gens de cette époque (ou autres faits similaires style ghetto de Varsovie,génocide Arménien, Afrique du sud ,Amérique du sud pour ne citer qu'eux )
leur force à l'époque et ensuite pour ce reconstruire et construire

n'oublions jamais

Coline a dit…

Non
n'oublions jamais
et n'oublions pas non plus que les fonctionnaires ont le droit légal de ne pas obéir aux lois scélérates.
Ce n'est pas parce qu'un texte est paru au JO et commenté dans les plus éminentes revues juridiques qu'il est constitutionnellement fondé.

Karyne a dit…

n'oublions pas non plus les "justes" pour leur dévoument, sachant que certains ont été torturés voire déportés aux aussi...

sinon, je n'ai pas encore eu le temps de le voir mais j'ai vu la bande annonce au ciné qui... m'a aussi fait pleurer tellemnt cétait fort!

Barbara a dit…

oui tout à fait

ni les allemands qui ont résisté dès 33 et premiers éliminés avec les "tziganes", les homosexuels où autres "mal vus de leur voisins"
les femmes qui ont eu le malheur d'aimer .
.. etc etc malheureusement

enfant j'ai lu le récit d'un jeune allemand tellement endoctriné par les jeunesses itl qu'il a ensuite dénocé ses parents (le père imprimait des tracs )

Barbara a dit…

tu as vu le film "ruban rose "sur les hommosexuels justement ?

Karyne a dit…

ça y est... je l'ai vu... j'ai aussi beacoup pleuré...merci de m'avoir donné envie de le voir!